À vélo, j’perds les pédales, mais pas la tête!

8 avril 2012Annie Forest
Catégorie :Politique municipale

Depuis le 1er mars 2011, une nouvelle règlementation municipale est en vigueur à la Ville de Sherbrooke, soit le port obligatoire du casque à vélo pour les moins de 18 ans. Cette initiative du pédiatre du CHUS Claude Cyr est une première au Québec. Elle repose sur le constat que plusieurs blessures graves à la tête risquant de laisser de lourdes séquelles pourraient être évitées avec le port du casque.

Pour ou contre?

Cette nouvelle règlementation ne fait cependant pas l’affaire de tous. Par exemple, l’organisme Vélo-Québec déplore cette mesure qui, selon lui, aura comme impact de « décourager les jeunes de pratiquer le vélo sans même avoir les effets escomptés sur la sécurité ». La présidente-directrice générale de Vélo-Québec, Suzanne Lareau,  affirme que les accidents graves ou mortels sont habituellement occasionnés par un impact entre un véhicule moteur et un vélo. Et lors d’une collision qui survient au-delà de 20 kilomètres/heure, le casque protecteur ne serait plus efficace.  Madame Lareau soutient que l’environnement et la cohabitation entre cyclistes et automobilistes influencent davantage la sécurité des cyclistes que le port ou non du casque.

Campagne de sensibilisation

Malgré les avis partagés, il n’en reste pas moins que le port du casque a fait ses preuves. La jeune cycliste Neïtah Janzing, 14 ans, en est la preuve vivante. Selon le docteur Cyr, celle-ci n’aurait certainement pas survécu sans son casque à une violente chute qui l’a plongée une demi-journée dans le coma et qui lui a valu dix jours d’hospitalisation. Toujours selon M. Cyr, « un casque correctement ajusté évite à la tête d’absorber la force de l’impact d’un accident ou d’une chute, ce qui peut réduire jusqu’à 85 % le risque de traumatisme crânien et cérébral grave ». Afin de sensibiliser les jeunes du primaire et du secondaire à cette nouvelle règlementation, les policiers de la sécurité des milieux du Service de police de Sherbrooke ont fait la tournée de plusieurs écoles secondaires et primaires de la région sherbrookoise. De plus, un dépliant sur les règles de sécurité à vélo a été produit à l’intention des élèves par la Société d’assurance automobile du Québec.

Attention aux amendes!

Après quelques avertissements courtois, une amende minimale de 30 $ sera remise aux mineurs qui ne porteront pas le casque à vélo sur le territoire de la Ville de Sherbrooke. Les jeunes dont les parents se trouvent dans une situation financière précaire pourront se prévaloir de casques fournis par la Fondation du CHUS, la Fondation des Canadiens pour l’enfance ainsi que les boutiques Sports Experts et Éconosports de Sherbrooke. Pour plus d’informations sur cette mesure d’aide, les parents concernés sont invités à communiquer avec l’éducateur physique de l’école fréquentée par leur enfant.


Partager cet article
Commentaires