Bonjour à tous !

8 avril 2012Hugues Mailloux
Catégories :Réflexions | Témoignage

Dans un premier temps, je me présente brièvement. Je suis une personne atteinte de cécité totale. J’exerce le talent d’accordéoniste et je suis impliqué dans le milieu communautaire. J’écoute Entrée Libre grâce à la suite bureautique vocale Speakey qui compense l’absence de ma vue. C’est un outil informatique à la fine pointe de la technologie qui accomplit des merveilles. C’est tout juste s’il ne fait pas le café!

J’aimerais aborder la vision sous toutes ses formes: la vue physique, intérieure et spirituelle. La vision physique a un impact au quotidien. C’est un sens indispensable pour fonctionner dans la vie. Elle a son utilité pour admirer des paysages, visionner des films ou reportages, savourer un spectacle, regarder des feux d’artifices, observer la lune et les étoiles dans le ciel.

En ce qui concerne la vision intérieure et spirituelle, l’intuition en est le coeur. La vue intérieure et spirituelle permet à toute personne de réfléchir et de méditer selon sa croyance.

Quant à moi, mes oreilles sont au centre de ma vie et celles-ci contribuent à mon équilibre. Je les utilise abondamment sur la route et j’emploie un moyen de transport très écologique, l’autopattes, c’est-à-dire, voyager à pied dans plusieurs parties de la ville de Sherbrooke.

Durant mes trajets, j’écoute ma circulation, car c’est la clef pour mon orientation et ma mobilité. Même si je ne vois pas, je suis concentré sur le comportement des piétons et automobilistes. Je vous affirme que beaucoup de gens sont aveugles dans leurs déplacements. Ces personnes sont très distraites, plusieurs utilisateurs de véhicule ne me laissent aucune chance dans mes traversées de rue, et plusieurs piétons et automobilistes ne respectent pas le Code de la sécurité routière.

La sécurité touche également les utilisateurs du vélo. Voilà pourquoi, je mets les bouchées doubles pour écouter le bruit de la circulation. Je traverse une rue lorsqu’il y a un répit dans la circulation automobile. Lorsqu’il s’agit d’une intersection très dangereuse, je n’hésite pas à demander de l’aide. Ça fait partie de mon autonomie et de ma débrouillardise.

En conclusion à cet article, je vous dis ceci: Utilisez votre vue à bon escient, c’est-à-dire de façon intelligente. Prenez bien soin de celle-ci, comme de la prunelle de vos yeux. Considérez-vous très chanceux de bénéficier de ce cadeau venu du Ciel.


Partager cet article
Commentaires