L’art-thérapie au service du mieux-être

8 avril 2012Gabrielle Gagnon
Catégories :Société | Soutien

Accéder à une meilleure connaissance de soi en ayant recours à la création artistique, telle est l’approche proposée par l’art-thérapeute Suzanne Viens aux Sherbrookoises qui fréquentent le Centre des femmes La Parolière. Depuis près de trois ans, l’établissement de la rue Belvédère Nord offre un service d’art-thérapie aux femmes qui souhaitent s’investir dans une démarche de croissance personnelle et amorcer un processus salutaire de transformation.

Offerte sous la forme de consultations individuelles, cette pratique de soin se fonde sur l’utilisation thérapeutique de la démarche de création artistique. « L’art-thérapie est une approche de la psychologie qui utilise l’aspect ludique pour travailler les émotions et vivre un processus de guérison », explique Suzanne Viens, membre de l’Association des art-thérapeutes du Québec. En fonction de la sensibilité et des besoins de chacune, l’art-thérapeute choisit une technique artistique qui permet aux femmes d’entreprendre un véritable cheminement de développement personnel. Par l’entremise de différents médiums comme la gouache, le fusain, le pastel et l’argile, les femmes prennent conscience des émotions qui les habitent alors qu’elles sont amenées à revisiter certains passages de leur vie. L’art permet alors de représenter, par exemple, des peurs, des traumatismes qu’il semble a priori plus facile de refouler, mais qui gagnent à être exprimés afin d’être intégrés, puis éventuellement surmontés. Le rôle de Suzanne Viens est de soutenir la démarche de création de chaque femme afin de l’amener à transgresser sa souffrance et accéder au bien-être. La diminution des angoisses et de certains troubles psychiques figurent parmi les bienfaits de l’art-thérapie.

Nul besoin de savoir déjà dessiner, peindre ou sculpter pour bénéficier d’une relation d’aide basée sur l’art-thérapie. « Il suffit d’accepter d’être spontanée », indique Suzanne Viens. En effet, l’expression créatrice se manifeste de façon spontanée et libre, et sa finalité ne réside nullement dans l’esthétisme de l’œuvre. Il s’agit plutôt de faire parler l’inconscient à travers un processus de création destiné à rapprocher la femme de ce qu’elle ressent à l’intérieur d’elle-même. Suzanne Viens précise que ce n’est pas elle qui interprète les réalisations artistiques; que c’est à la personne de relier les éléments qui s’en dégagent et d’établir des liens, ce qui n’est pas toujours facile.

Depuis janvier 2012, Suzanne Viens propose par ailleurs un nouvel outil thérapeutique aux femmes. Celui-ci consiste à construire un monde d’images et de symboles dans un bac de sable, à l’aide de figurines. Ce jeu de création est une représentation en trois dimensions de la vie intérieure et extérieure de la personne. La création d’un jeu de sable permet d’initier un processus de guérison et de transformation.

Pour celles qui souhaitent vivre cette expérience différente de relation d’aide, il est possible de contacter La Parolière, au 819 569-0140, ou à info@laparoliere.org. Ayant pour mission d’aider et d’accompagner chaque femme dans la découverte de ses forces afin qu’elle puisse y prendre appui et relever les défis de sa vie, l’organisme offre des services d’accueil, d’écoute, de partage et d’autoformation aux femmes depuis plus de 21 ans. Afin de l’appuyer dans la poursuite de sa mission, La Parolière est à la recherche de nouvelles membres et de bénévoles. Les personnes souhaitant faire un don pour soutenir les activités mises en place sont également invitées à entrer en contact avec le Centre.


Partager cet article
Commentaires