Les Rendez-vous de l’énergie

8 avril 2012Antoni Daigle et Jacinthe Caron
Catégorie :Environnement

Depuis le printemps dernier, le Regroupement National des Conseils Régionaux du Québec (RNCREQ) et l’Institut du Nouveau Monde (INM) travaillent activement avec de nombreux partenaires à la planification des Rendez-vous de l’énergie.

Dès l’automne, cet événement qui se mettra en branle dans toutes les régions du Québec, vise à réunir de nombreux acteurs clés de la société québécoise afin d’assurer la mobilisation et la sensibilisation de la population au sujet de notre portrait énergétique et de notre dépendance aux énergies fossiles. Organismes, experts et citoyens seront conviés à prendre part à cette démarche en exprimant leur vision d’un Québec sans pétrole.

Consultation régionale en estrie

En Estrie, c’est le Conseil régional de l’environnement (CREE) qui coordonne les activités des Rendez-vous de l’énergie. Avec la volonté d’entendre une variété de points de vue, le CREE a mis sur pied un comité régional composé, entre autres, de représentants du milieu municipal, des MRC, des transports, du milieu universitaire et de la recherche, de l’agriculture, des ministères de l’environnement, de la jeunesse, etc. qui le supporteront dans le déploiement de l’événement.

La création de ce comité marque la première étape de la démarche en Estrie. Une fois le comité constitué, celui-ci pourra notamment guider et orienter le CREE sur la manière dont la consultation du grand public et des agents socioéconomiques se fera. Cette mobilisation régionale permettra de recueillir les données nécessaires à l’élaboration de recommandations régionales.

La question à laquelle la consultation devrait chercher des réponses ou des pistes de solution est la suivante : « Comment l’Estrie peut-elle diminuer sa consommation de pétrole et accroître son indépendance énergétique tout en favorisant le développement économique et social harmonieux de son territoire? »

Pour obtenir une réponse « locale » à cette question auprès des acteurs socio-économiques, le CREE aimerait pouvoir tenir une consultation dans chacune des MRC de l’Estrie, et dans la Ville de Sherbrooke. Et parce que l’avenir énergétique du Québec concerne avant tout les générations futures, le CREE s’appuie sur l’expertise du Forum jeunesse Estrie dont la mission est de mobiliser les 15-35 ans.

Consultation provinciale

Une fois les consultations régionales terminées, l’information recueillie servira à la préparation d’une consultation provinciale. Cette consultation sera ouverte à tous les acteurs intéressés par la question énergétique et la réduction de la dépendance du Québec au pétrole.

Cette activité présentera une synthèse des résultats des consultations régionales. L’objectif de la consultation sera de tenter d’identifier s’il existe des enjeux communs à l’échelle provinciale, qui pourront faire l’objet de propositions. Le RNCREQ et l’INM diffuseront les résultats de cette consultation dans les médias ainsi qu’auprès des décideurs.

Pourquoi faire cette démarche maintenant?

Dans un premier temps, la société québécoise, comme bien d’autres sociétés à travers le monde, remet en question les choix énergétiques, alors que se développent de nouvelles technologies pour combler nos besoins énergétiques, et devant le tollé que soulèvent les grands projets routiers, hydroélectriques, d’explorations gazières ou pétrolières et éoliennes, nous estimons qu’il est grand temps de mener une vaste consultation pour questionner le profil de production et de consommation de l’énergie au Québec.

Dans un second temps, le CREE est tout à fait d’avis que le momentum est excellent pour s’arrêter et se poser des questions quant à notre consommation et production d’énergie. Des exemples en région nous démontrent que les Rendez-vous de l’énergie arrivent à un moment important de prises de décision face à l’énergie.

Initiatives en Estrie

Différentes initiatives prennent ou prendront forme en Estrie cet automne. Nous pensons notamment à l’initiative de la Société de transport de Sherbrooke et de la Ville de Sherbrooke d’élaborer une politique de mobilité et de transports durables avec la mise sur pied du Centre de mobilité durable de Sherbrooke.

Les municipalités de Lac-Mégantic et de Sherbrooke, ainsi que les 10 municipalités de la MRC du Haut-Saint-François s’attèleront à la tâche de la mise à jour de l’inventaire d’émissions de gaz à effet de serre et réaliseront des plans d’action pour les réduire.

La Conférence régionale de l’Estrie élabore le Plan régional de développement intégré des Ressources et du Territoire qui inclut notamment un portrait de la production énergétique et qui encadrera la Commission régionale des ressources naturelles et du territoire dans ses tâches.

Il y a non seulement les décideurs, mais également la communauté qui s’investit dans une démarche visant à réduire notre empreinte environnementale. Le mouvement citoyen « Villes en transition » dont le but est d’augmenter la capacité de résilience des communautés au Pic pétrolier prend son envol à Sherbrooke et semble vouloir émerger dans la municipalité de Coaticook et de Lac-Mégantic.

Les auteurs sont, respectivement, chargé de projet et directrice générale au Conseil régional de l’Environnement de l’Estrie.


Partager cet article
Commentaires