Rock steady de Katie Ward avec la troupe The Choreographers: La danse, façon chaos

8 avril 2012Éric Deslauriers
Catégorie :Culture

C’est dans un style abstrait et en tentant de faire abstraction de toute logique pour faire place à la spontanéité que Katie Ward a présenté le spectacle Rock steady le 27 septembre dernier, sur les planches du Théâtre Centennial à l’Université Bishops.

Pour ce premier spectacle, qui marquait l’ouverture de la saison pour le théâtre Centennial et aussi le premier spectacle de la série danse, la direction du théâtre était très excitée de nous faire connaître The Choreographers, un collectif de danse montréalais dont le premier spectacle, « Man & Mouse », a connu un grand succès à l’étranger, notamment à New York, à Terre-Neuve et dans de nombreuses maisons de la culture.

Le groupe, composé notamment de Audrée Juteau, de Peter Trotzstmer, de Thea Patterson et de Katie Ward, cherche de manière créative à montrer la vulnérabilité au travers de risques physiques ou émotionnels et à faire osciller notre curiosité autour de quelque chose entre l’ironie et la sincérité.

Pari réussi avec cette deuxième création du collectif : Rock Steady traite des sentiments humains, de nos interrelations parfois plus que chaotiques pour nous amener dans un univers fait de cordes, sorte de liens qui nous unissent, transformant parfois les corps en de simples objets difformes et malléable. Par d’autres moments, le corps, s’enlaçant à l’autre, devient source de résistance.

Le spectacle a pour particularité d’inviter les spectateurs à monter directement sur la scène pour bien entourer les danseurs et pour ainsi mieux s’imprégner de leur univers, plutôt que d’être assis dans les gradins du Centennial. Cela permet aux spectateurs de devenir, eux-aussi, un élément du spectacle. La troupe, qui a assurément un bon avenir devant elle, prépare une troisième création, qui s’intitulera Ô Canada, et qui promet d’être tout aussi intéressante à voir.


Partager cet article
Commentaires