Bouche-trou, critique et autodérision ! (ou en anglais : In Dog, We Trust !)

9 avril 2012Étienne Ménard
Catégorie :Opinion

Avertissement : ce court essai beurre des opinions que l’équipe de rédaction d’Entrée Libre ne partage probablement pas. Il contient des critiques démagogiques, sarcastiques et vulgaires. Veuillez prendre note qu’il ne fait pas office de règlement de compte et que je suis ouvert à vos opinions seulement si elles sont en accord avec les miennes !

Moi aussi j’ai le goût de brailler ! Comme quand ma mère m’a dit de ne pas mettre la main sur le rond du poêle pis que je l’ai pas écoutée! J’ai le goût de brailler en entendant les gens qui se sont fait emprisonner. J’me dis « criss ! Il fallait s’y attendre ! » Dans une guerre, il y a toujours des morts. Dans des sommets comme celui de Toronto, il y a toujours du monde qui se font crisser des volées, dont on brime les droits. Si j’étais illégitime, je le serais jusqu’au bout ! Pas besoin d’avoir vu douze Sommets des Amériques pour comprendre ça !

De plus, il me semble que la répression ne date pas d’hier : il y a environ 2000 ans, un mec s’est fait crucifier parce qu’il ne pensait pas comme l’ordre établi (à moins que j’aie lu ça dans un roman ?) Et pourtant je crois que l’attitude des manifestants et manifestantes est bien celle de tendre l’autre joue ! Pourquoi ??? Pour se réconforter ! Pour avoir raison! Parce que c’est maintenant prouvé : « this is what democracy looks like! ». Est-ce nécessaire de se jeter dans la gueule du loup pour prouver qu’on a raison ? Avons-nous, nous aussi, besoin de martyrs ? Est-ce impératif de justifier le milliard et trois petits points en participant au grandeur nature que nos élus ont organisé ? Nous ne sommes pas les héros du Seigneur des Anneaux… Les armes sont inégales et notre espoir ne repose pas sur deux hobbits. Il faut arrêter de jouer leur « game » et jouer davantage la nôtre ! C’est dommage, mais ils ont gagné (ils ont probablement pipé les dés)!

Si nous croyons que la démocratie dans laquelle nous vivons est bidon, pourquoi se prévaloir du droit bidon de manifester, même pacifiquement ? Imaginez que personne ne se soit pointé au G8/G20 ! Imaginez tout ce fric injustifié ! Imaginez la gang de caves (policiers) qui se nettoient les ongles et se grattent le cul ! Imaginez des milliers de personnes qui, au lieu de manifester, organisent un Contre Sommet ! Imaginez des milliers de personnes qui discutent pour trouver des solutions autres que celles de 20
« mangeux » de marde et compagnie ! Imaginez qu’on n’attend plus qu’ils se réunissent pour le faire ! Imaginez qu’un jour, à force de persévérer et de multiplier ces « Contre Sommets » , de plus en plus de gens adhèrent à ces solutions et y participent eux aussi ! Imaginez que ça devienne «big» ! Imaginez que ça soit une référence ! Imaginez que les élites n’aient plus le choix d’écouter ! Imaginez que ce soit une partie de la solution pour contrer le néolibéralisme…

Je délire peut-être et je ne prétends pas détenir « La Solution », mais il est déplorable que l’utopie ne soit pas plus en vogue ! Je ne crois pas qu’il faille se confronter au pragmatisme de l’élite mais continuer à défricher notre propre voie à côté de la leur. On le sait déjà : l’autoroute de l’élite s’effrite, elle est ravagée par les obus et finit dans un ravin. Personnellement, je n’ai pas envie de la rénover. Et vous ?

P.S. Oh! Toi petit anarchiste (ou autre) ! Sens-toi bien à l’aise d’exprimer ta colère en foutant le feu aux voitures de police en d’autres occasions qu’exclusivement dans les sommets et autres trucs du genre ! Ça pourrait faire changement !


Partager cet article
Commentaires