Café, McDo et autres bonnes choses

19 décembre 2012Claude Dostie Jr
Catégorie :Entrevue

Je ne pouvais pas être vraiment surpris quand Jean-François Vachon, l’auteur du célèbre monologue « Le café c’est louche » (célèbre pour les amateurs de slam, du moins), m’a proposé de faire l’entrevue… dans un café. Celui qui souhaite l’avènement d’un monde « voulu et non moulu » est plein de contradictions.

Certes, Vachon vient de sortir un album de slam humoristique, dans lequel il règle ses comptes avec les portes doubles et les anti-McDo, mais même si le monologuiste admet volontiers que ses textes contiennent une certaine « critique de la gauche », il le fait surtout pour provoquer. Quand il rappelle à tous ceux qui le harcèlent parce qu’il aurait été vu encourageant « le grand Mal » que le McDo, « c’est juste un restaurant », il fait au fond un Yvon Deschamps de lui-même. « Je trouvais ça drôle parce que tu ne t’attendrais pas à entendre un texte comme ça quand tu vas au Slam du Tremplin, où c’est tout le temps tellement des textes de gauche. »

En fait, s’il prend un malin plaisir à critiquer les bien-pensants, c’est aussi parce qu’il en a déjà été un. En fait, il n’en mange pas de McDo, si ce n’est — comme tout le monde n’est-ce pas? — des chaussons et du café. « J’ai été végétarien pendant très longtemps alors je ne pense pas que je digérerais bien ça. »

Végétarien? « Ouin, je suis allé assez loin là-dedans. J’ai eu une passe Nouvel Âge, un moment donné. Je suis arrivé à un extrême. Mais de nos jours, y’a tellement un discours “mange bien, sois heureux”. Y’a pleins d’injonctions, mais y’a un esprit un peu faux là-dedans », confie celui qui, de jour, travaille à un doctorat sur l’histoire des HLM.

Son album Les Bonnes Choses regroupe cinq des textes les plus aboutis qui, selon l’auteur, « ont fait leurs preuves sur scène ». Il a enregistré le tout en compagnie de Francis Poulin, qui coréalise l’album. Le slameur dit avoir une trentaine de monologues dans ses cartons. On peut donc espérer se faire encore instruire, dans le futur, sur les choses bonnes et sur celles un peu plus louches.

L’album est disponible en ligne (jfvachon.ca) ou chez ArtFocus (94 rue King Ouest, Sherbrooke) au coût de 10$.


Partager cet article
Commentaires