Ceci n’est pas un boulevard !

23 avril 2014Collectif Entrée Libre
Catégorie :Environnement

L’artiste Susanne Speidel présente, sur son site internet, plusieurs dessins constituant un « témoignage en l’honneur de la beauté et de la richesse du paysage naturel » que l’on peut admirer à Rock Forest. L’administration municipale prévoit en effet la construction, au coût de 50 millions de dollars, d’un nouveau boulevard qui reliera le secteur Mi-Vallon à un segment du boulevard Portland qui lui, sera prolongé à travers le dernier milieu humide vierge de Sherbrooke. Cette prolongation du boulevard Portland a pour but, par ailleurs, de créer un nouveau parc industriel « de prestige », près de l’autoroute 10.

Mme Speidel a démarré une pétition qu’elle promeut sur son site. Elle rappelle que le projet du maire Sévigny amènerait « la destruction de 263,5 hectares de milieux humides, forêts humides, boisés, prés humides et champs sur 355 hectares de surface totale affectée. Cela diminuerait de beaucoup l’intégrité de cet écosystème et la biodiversité des parcelles subsistantes. » L’artiste souligne aussi que si cet espace était protégé, cela permettrait de conserver « un lieu de ressourcement pour les citoyens des quartiers avoisinants » et même « ce qui pourrait devenir un parc-nature pour tous les Sherbrookois d’aujourd’hui et de demain. » Elle rappelle que la surface totale des lieux dont il est question est supérieure aux 200 hectares boisés du parc du Mont‑Bellevue, actuellement le plus grand parc de Sherbrooke ! « Si nous voulons que dans 100 ans la ville puisse toujours se vanter d’être un joyau dans un écrin vert, ce n’est pas en permettant l’étalement urbain que nous y arriverons – nous devons dès aujourd’hui protéger un grand espace naturel à proximité des quartiers comme celui-ci ! », clame-t-elle.

Pour plus de détails, visitez le www.susannespeidel.com.


Partager cet article
Commentaires