Horoscope de la Fête nationale

9 juin 2014Evelyne Papillon
Catégorie :Horoscope

Poisson
Tu pognes juste des Don Juan. C’est normal « Parce qu’ici au Québec, tout commence par un Q pis finit par un bec », mais entre deux peines d’amour, tu devrais faire quelque chose, sérieusement, tu devrais « te grouiller le cul ».

Bélier
On vous maquille une fleur de lys dans la face et vous vous sentez obligé de jouer les bardes sur une guitare désaccordée pendant le barbecue du quartier. N’ajoutez pas du Éric Lapointe dans l’équation. Votre public vous en remerciera.

Taureau
Vous tentez de faire un immense feu sur votre terrain. Vous avez même prévu la malbouffe nécessaire. Juste comme vous sortez les guimauves, la police débarque. Ça vous apprendra à ne pas inviter vos voisins qui chialent toujours sur les décibels.

Gémeaux
« Ton arrière-grand-père, il ramassait les cennes noires » et pis toi, ben, ça n’existe plus, fait que tu ramasses les like sur Facebook. On peut pas rouler des « like », mais on peut péter de la broue avec ça quand même.

Cancer
« Libérez-nous des libéraux », des coups de soleil, des bas dans les gougounes et de votre air bête. Amen.

Lion
Si vous avez vu le loup, le renard et la belette chanter, danser ou peu importe, modérez donc un brin sur le bonzaïon.

Vierge
« Si je comprends bien vous êtes en train de me dire à la prochaine fois » n’est pas une réplique valable pour draguer quand une fille ne vous porte aucun intérêt. Admettez-le une fois pour toutes : vous n’intéressez personne.

Balance
« Y a pas grand-chose dans le ciel à soir ». Maudite pollution lumineuse, hein ! Vous n’arrivez pas à voir une constellation au complet. Continuez à fredonner du Paul Piché pour garder le moral.

Scorpion
« T’as fait de moi un animal, Ginette, fais-moi sauter dans ton cerceau ». Vous n’avez jamais compris cette métaphore et ne la comprendrez jamais. Ça ne m’étonne pas de vous. J’avoue que je ne l’ai jamais comprise non plus, en fait.

Sagittaire
Vous passez votre paie dans des litres d’Unibroue et le lendemain matin dans un coma éthylique. Ce serait le moment idéal pour un petit malin de vous mettre le doigt dans un verre d’eau pour qu’on sache enfin si ce tour fonctionne.

Capricorne
« Dans mon pays cooooooooooooolonisé ». C’est vrai que vous êtes colon, des fois. Pis pas juste envers les premières nations. Vous avez franchement du chemin à faire. Réfléchissez à vos actes de temps en temps.

Verseau
« Gens du pays, c’est votre tour de vous laisser parler d’amour ». Ce serait aussi votre tour de vous intéresser à la politique pis de vous rendre compte que ce n’est pas encore un pays malgré toute la fougue que le monsieur de Natashquan y met.


Partager cet article
Commentaires