Horoscope

23 juillet 2015Selma Tannouche Bennani
Catégorie :Horoscope

Poisson

De Mercure à Neptune, la Terre est votre terrain de jeu de prédilection! Vous aimez rire et vous amuser, souvent aux dépens des autres. Ne soyez pas trop revanchard, prenez une grande inspiration et continuez à faire frétiller vos narines sous l’effluve du solstice d’été. La vita è bella!

Bélier

Nostradamus avait prédit un terrible événement pour mai 2015, qui fort heureusement ne s’est pas produit si vous lisez ces quelques lignes. Nul besoin de croire à la Providence lorsque vous avez la tête aussi dure qu’un Bélier. Votre vérité est juste là, entre une brise légère et des sourires solitaires.

Taureau

Considérant que votre naissance survient entre le 136e jour du calendrier grégorien et le 166e, ce moment de l’année est la période idéale pour les remises en question existentielles. Saviez-vous que le 16 mai 1916 les accords secrets de Sykes-Picot ont été signés pour changer à jamais le monde et le Moyen-Orient? Et vous, quelle sera votre prochain revirement géopolitique?

Gémeaux

Entre deux rêveries, le moment est venu de ne faire absolument aucun choix. Fantasmez les yeux et la bouche grands ouverts au travers des jours et des nuits et aussi longtemps que vous le permet votre compte bancaire. Considérant que votre élément classique est l’air, votre rôle social est celui du pensif ascendant futur Alzheimer.

Cancer

Votre maître incontesté est la lune, où vous errez tel un loup-garou la nuit à la recherche de petits fruits, puisqu’à l’image de la société herbivore d’aujourd’hui, même les plus féroces sont devenus végétaliens. L’an Chinois étant celui du Diplodocus, vous n’aurez pas de mal à trouver des herbes à mâcher. Compostablement vôtre.

Lion

Votre rage de vivre est contagieuse telle la gastro dans une pouponnière en rupture de stock de couches jetables. Vous vous croyez le roi de la jungle et faites preuve de leadership dans la mesure de votre talent que vous savez restreint. Votre lion est là et vous appelle au pas et au spa. Rugissez, l’été est là!

Vierge

Correspondant à un angle compris entre 150 degrés et 180 degrés comptés sur l’écliptique, votre vie est une véritable mythologie contemporaine. Toujours sûr de vous en apparence, vous vous effritez intérieurement sous le poids du doute. Un conseil: lorsque votre vie n’en mène pas large, prenez le large!

Balance

Votre corps se bat à nouveau contre la balance, alors que votre cœur balance entre partir ou rester. À quoi bon lutter lorsqu’on sait que le balancier revient toujours au milieu? Demain matin, allez adopter deux ou trois enfants, des Chinois selon la Grande Ourse, pour vous sentir moins seuls. Ni hao!

Scorpion

La tendance de la lune est vicieuse depuis la mi-juin, entraînée dans sa descente par les courbes éhontées de Saturne. Vous êtes un(e) guerrier(e) des acrobaties nocturnes. Au-delà de tous les préjugés sur les qualités d’amant(e) des Scorpions, votre énergie est un doux poison dont personne ne peut se passer. Protégez-vous!

Sagittaire

Le meilleur mois de l’année pour certains et le pire pour d’autres. L’anxiété généralisée ne vous écarte nullement du droit chemin que vous cherchez encore à tâtons. À mi-chemin entre l’homme et la bête, vous êtes mi-figue mi-raisin face à votre avenir plus qu’incertain. Serez-vous au Nadir ou au Zénith? Faites vos jeux.

Capricorne

Toujours aussi obstiné ou congestionné, il serait bon pour votre santé de vous relâcher et de libérer plus particulièrement votre sphincter qui est la bouche pour la tordre en mille sourires. La vie est trop courte pour s’importuner de mauvaises personnes ou de lieux avariés. Chassez la cuvette sur ces êtres coliformes et devenez satirique et misanthrope.

Verseau

Ayant pour opposé polaire le Lion, le Verseau a une force timide en lui. Préférant analyser la situation avant de se jeter à l’eau, il ne manque pas de courage lorsqu’il doit nier les règles imposées pour respecter ses convictions les plus profondes. Le Verseau est régi par Ganymède, qui fut l’amant de Zeus à la beauté légendaire.


Partager cet article
Commentaires