Le jumelage interculturel: un voyage à l’infini!

30 août 2016Service d’aide aux Néo-Canadiens à Sherbrooke
Catégorie :Immigration

Deux jeunes femmes de culture différente avec des passions et des intérêts d’une grande similitude, voilà ce qui réunit, sous le programme réseautage-jumelage interculturel du Service d’aide aux Néo-Canadiens, une grande complicité partagée ainsi qu’une soif intarissable de découvertes et de nouveautés.

Voici donc le récit fabuleux d’un jumelage remarquable orchestré par le SANC. D’une part, Paula Andrea Velasquez, d’origine colombienne, plus précisément de Cartago, enseignante de formation et enflammée par les langues, les voyages et les affaires. D’autre part, Valérie Trottier, sa jumelle québécoise depuis décembre dernier, également enseignante, nous avoue d’emblée son amour pour les cultures, les langues étrangères, notamment l’espagnol ainsi qu’un sens acéré pour les affaires.

Envie de découvrir une autre culture et de partager la vôtre? Voilà ce qui a motivé Paula Andrea et Valérie à s’inscrire au programme réseautage-jumelage interculturel du SANC. «C’est surtout pour faciliter et agrémenter mon intégration à la vie québécoise, tout en profitant du dynamisme de Valérie afin de favoriser des rencontres, mon intégration et accroître mon réseau de contacts. Je tenais à combler mes besoins personnels et pourvoir à ceux de ma famille en Colombie tout en développant mon autonomie afin de parfaire mes connaissances et caresser mes ambitions», nous confie Paula Andrea.

Véritable passionnée de l’éducation et d’innovations sur le plan de l’apprentissage, Valérie, quant à elle, évoque sa soif des cultures ainsi que ses voyages. Plus précisément, une visite en France où elle a découvert un système pour les tableaux effaçables qu’elle n’hésite pas à promouvoir par la suite au Québec. Elle apprécie beaucoup Paula Andrea et aime sa personnalité, son intelligence, sa force d’esprit, son écoute, ses conseils et considère qu’elles unissent leurs forces pour animer et vivre de nouveaux accomplissements. Paula Andrea est pour elle une «pierre précieuse» et elle aime «la richesse de sa présence».

Selon nos deux jumelles, leur rencontre fut spontanée. Elles se découvrent et se trouvent à travers l’une et l’autre. Outre des intérêts et des projets communs des plus stimulants, Paula Andrea pratique son français et Valérie, son espagnol. Elles apprennent de leurs différences et selon Paula Andrea, c’est ce qui crée la splendeur de leur jumelage. Elles grandissent dans leurs affinités et se respectent dans toutes leurs différences personnelles et culturelles.

Le SANC est un excellent tremplin ainsi qu’une ressource extraordinaire pour le rapprochement interculturel émanant vers une ouverture sur le monde ainsi que toutes ses richesses.

Pour vous inscrire:


Partager cet article
Commentaires