Critique | L’Île aux Sabots

6 octobre 2016Natascha Nold
Catégorie :Théâtre

Tout débute avec Julien, le gardien du phare de l’Île aux Sabots. Au début de la pièce nous plongeons immédiatement dans la détresse du personnage qui fuit la garde côtière en se cloitrant dans sa maison rustique. Le gouvernement ayant annoncé la fermeture prochaine du phare. Mais pour lui, c’est sa vie. Ses amours, ses tristesses, ses angoisses et ses tendresses.

Le décor est confortable, voir soulageant. Ce n’est pas difficile de s’imaginer dans ce chack et de saisir le calme et la solitude qui règnent en maîtres sur cette Île. Un décor d’ailleurs qui m’a fait découvrir plusieurs surprises, ce qui rendait la pièce encore plus profonde et touchante.

Les dialogues sont intelligents, intéressants et passionnés.

Tout les acteurs sont un délice à voir évoluer.

Cette pièce parle du rêve, d’une sorte de légende impossible à croire tant elle est irréaliste et intriguante. Y a t-il des chevaux sur l’Île aux Sabots? Venez le découvrir à la Salle Léonard St-Laurent au Séminaire de Sherbrooke.

Une présentation du théâtre Double Signe.

Le texte est signé par Patrick Quintal qui campe admirablement le rôle principal.

Accompagné d’acolytes tout aussi doués en les noms de Louise Portal, Jean Maheux et Jérémie L’Espérance.

La mise en scène est de Normand Chouinard.

Cette pièce sera présentée du mercredi au samedi du 28 Septembre au 15 Octobre 2016 à 20h au prix régulier de 25$. Pour les gens de 30 ans et moins, le prix est de 18$.

Le numéro de la billetterie est le: 819 822-1313.

Personnellement j’aime bien investir mon temps en Arts et Spectacles et ce fut 80 minutes de pur plaisir et de satisfaction.

Bon show!


Partager cet article
Commentaires