De Standing Rock à Sherbrooke : résistance aux pipelines!

En réponse à un appel à l’action lancée par les protectrices et protecteurs de l’eau de Standing Rock, une centaine de personnes ont marché dans les rues de Sherbrooke, territoire abénaki, lundi le 5 décembre dernier en solidarité et en résistance aux projets de pipelines. Il s’est aussi tenu un moment de silence pour les centaines de blessé.e.s de Standing Rock au cours des dernières semaines dû à la répression massive et démesurée des forces de l’ordre.

Les Sioux de Standing Rock et leurs allié.e.s luttent pacifiquement contre le projet Dakota Access Pipeline (DAPL) depuis plusieurs mois afin d’empêcher sa construction et défendre les cours d’eau, les territoires et la Terre-Mère contre l’extractivisme. Même si l’arrêt du DAPL a été annoncé récemment, le campement de Standing Rock est maintenu et la bataille contre les oléoducs est loin d’être terminée. En effet, les deux grandes entreprises derrière le DAPL se sont dépêchées d’émettre un communiqué annonçant leurs intentions de continuer la construction et de refuser la reconsidération du projet ou encore son tracé. De plus, Donald Trump, qui possède des investissements dans plusieurs compagnies pétrolières, dont Energy Transfers Partners, le principal constructeur du DAPL, aura le pouvoir de renverser la décision de l’administration Obama lors de son arrivée à la Maison-Blanche en 2017.

Faute d’avoir eu des médias sur place, il nous semble plus qu’essentiel de réitérer ces faits publiquement dans la présente lettre et de dénoncer les récents appuis du gouvernement fédéral canadien quant aux projets Trans Mountain de Kinder Morgan et le remplacement de la ligne 3 d’Enbridge. Ces décisions désastreuses ne font que démontrer, encore une fois, que l’État colonialiste, pétrolier et capitaliste qu’est le Canada préfère le profit au détriment des droits des peuples autochtones, des territoires ancestraux, des cours d’eau, de la Terre-Mère et des espèces qui y vivent. La résistance pacifique des Sioux de Standing Rock montre la voie de ce que sont, et seront, les luttes face aux projets pétroliers au Québec comme l’oléoduc Énergie-Est et le projet de gaz naturel Énergie-Saguenay. Depuis quelques années déjà, plusieurs liens de solidarité se sont bâtis entre autochtones et allochtones ; ils seront primordiaux pour les défis qui viendront.

Soyons solidaires des luttes autochtones, reconnaissons leur force, leur détermination, leur courage et restons mobilisé.e.s, ici comme ailleurs, face aux mégaprojets pétroliers qu’on essaie de nous faire accepter de force!

Cette lettre est appuyée par 45 citoyennes et citoyens : Abigaëlle Hardy, Alexandre Lavallée, Alexandre Ouellet, Alexandre Turcotte, Alexis Wawanoloath, Amélie Déziel, Améthys Bouchard, Amira Bensahli, Amy Miller, Andrée-Anne Binette, Catherine Dubé, Charles Besner, Clémence Bergeron, Cyndie Dubois, Dembah Tombor, Eleonora Ingrassia, Émilie Ouellet, Émilie Robidas, Félix Ouellet-Cloutier, Hugo Latour, Jimmy Forgues, Joany Brochu, Josiane Seyer, Justine Rouse-Lamarre, Kévin Côté, Kim Beaudoin, Klaudia Gaudreau, Lily Maud Banks-Sayers, Maïa Houle-Cuillerier, Manon Lessard, Marc-André Fortier, Marianita Hamel, Marie-Danielle Larocque, Martin Poirier, Marylène Royer, Maxime Boudreau, Michel Phaneuf, Moïka Valence, Nathalie Lavallée, Pascale Boutet, Rodrigue Turgeon, Rosalie Dupont, Sandy Verrier, Simon St-Cyr, Zoé Hockhoussen.


Partager cet article
Commentaires