L’endettement des aînés: détecter pour mieux agir

12 mars 2017Association coopérative d'économie familiale de l'Estrie
Catégorie :Pauvreté

Les Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) constatent que de plus en plus de personnes aînées ont besoin de leur aide parce qu’elles sont endettées. Les chiffres officiels confirment l’ampleur des problèmes financiers que rencontre cette population. Par exemple, depuis 5 ans, les dettes à la consommation (hors hypothèque) ont grimpé de 68% chez les 65 ans et plus.

Face à cette situation, afin d’aider les aînés et les intervenants, l’Union des consommateurs et l’Université de Sherbrooke viennent de compléter un projet de recherche collaborative intitulé Émergence de l’endettement chez les aînés: bien comprendre pour mieux agir. Au cours de cette étude, plus de 70 entrevues individuelles ont été réalisées tant auprès de personnes âgées que d’intervenants provenant de divers milieux (institutions financières, réseaux de la santé et des services sociaux, organismes communautaires, etc.).

Des facteurs d’endettement nombreux et des impacts sur la santé

Grâce aux témoignages recueillis auprès d’aînés de l’Estrie et de cinq autres régions, ce projet a permis de démontrer que les trajectoires d’endettement sont influencées par des facteurs sur lesquels les individus peuvent agir (comme les habitudes de consommation et d’épargne, l’habileté à reconnaître les signes d’endettement, la connaissance des ressources d’aide), et par d’autres sur lesquels ils ont moins de prise (comme l’accès facile au crédit, l’allongement des périodes de remboursement de certains prêts, les conseils de personnes mal intentionnées). Des événements inattendus (maladie, séparation, perte d’emplois) entraînent parfois une situation d’endettement.

La maladie demeure un facteur de rupture majeur dans le parcours de vie, qui peut être à l’origine, ou encore la conséquence, de problèmes d’endettement. Le lien entre la santé et l’endettement est clairement apparu dans la recherche sur l’endettement des aînés, que ce soit en raison de dettes qui obligent à couper dans le budget épicerie ou médicaments, ou parce que le stress financier engendre des problèmes de santé physique ou mentale, comme l’angoisse ou l’insomnie.

Des retraites mal préparées, des dettes qui pèsent lourd

La retraite ne survient pas toujours dans les circonstances espérées, et un minimum de planification est nécessaire pour éviter certaines situations. En fait, selon la Régie des rentes du Québec, presque une personne sur deux prend sa retraite à un moment qu’elle n’avait pas réellement choisi et planifié. En effet, des événements inattendus, comme des problèmes de santé, une séparation ou une perte d’emploi, peuvent venir perturber un projet de retraite et avoir des répercussions importantes, notamment sur la situation financière et le bien-être. Surtout si on n’a pas épargné au cours de sa vie active.

Des outils pour détecter et agir

Les différents constats dégagés ont mené au développement de deux outils, à l’intention des personnes aînées et des intervenantEs qui les accompagnent, pour aider à prévenir un endettement, ou encore à trouver des solutions. L’outil Test éclair sur votre santé financière permet de faire un bilan de sa situation financière, tandis que l’outil Endettement chez les aînés: détecter pour mieux intervenir guidera l’intervenantE vers des pistes d’action.

Ces outils sont disponibles sur le portail des associations de consommateurs toutbiencalcule.ca. et sur le site web de l’ACEF Estrie.


Partager cet article
Commentaires