5 questions aux bouffonnes Ève et Marie

28 avril 2017Marie-Danielle Larocque
CATÉGORIES:Chronique | Culture | Féminisme

La préparation de la seconde édition d’un cabaret féministe artistique est en cours à Sherbrooke. Entretien avec les bouffonnes Ève et Marie, à l’origine du projet.

1. Qu’est-ce que le Cabaret d’Ève et Marie ?

Ben.  C’est notre cabaret… et un cabaret, ben pour nous, c’est un endroit où l’on porte toutes nos robes, tout genre confondu, et où nous nous laissons aller à l’expression libre verbale  et corporElle.  Le cabaret est l’espace dont on doit  s’attendre à tout. TOUT! Tout ce que les artistes-femmes auront envie de partager, nommer, crier, confronter, confier… TOUT! ON vous le dit! C’est comme une fête d’expression libre verbale et corporelle.

2. Quelle était la nécessité de créer un Cabaret féministe à Sherbrooke?

Premièrement, on a créé le cabaret féministe parce qu’on sentait la nécessité de le faire, point. On l’a créé à Sherbrooke parce que c’est ici qu’on crée le plus souvent.  On avait le profond besoin de créer un endroit, un événement, où le féminisme et le ludisme allaient se rencontrer. Ils se sont bien entendus!  Et à la fin du premier cabaret, on s’est bin rendue compte qu’il y avait un besoin pour ce genre d’événement à Sherbrooke même. Une dame nous a même dit qu’il faudrait faire le 2e au Centre culturel pour que plus de gens voient ça! (wow, menute là!). Alors on a décidé de le refaire ici, à Sherbrooke… mais au Tremplin 16-30.

3. Pourquoi est-ce important pour vous que les artistes soient uniquement des femmes, alors que l’événement est ouvert à toutes et tous?

Parce qu’il y a encore des milieux culturels et artistiques où l’on voit une influence marqué des hommes amenant une exigence aux artistes femmes. Et on avait le besoin de créer l’espace pour voir la synergie que ça pouvait créer, que des femmes ensemble,  sans intervention,  sans la censure du masculin, ni de l’attente face à l’image. Permettre la naissance de la sororité… tsé être entre femmes, pis dire ce qu’on a vraiment envie et besoin de dire!  On a quand même gardé un public de toutes et tous, parce que c’est important et inspirant pour tout le monde, peu importe le genre, de voir ce qui ressort de ces créations!

4. Le Cabaret est de retour pour une 2e édition cette année, à quoi peut-on s’attendre?

À des rires rosés et des fous rires jaunes! Certainement à un décor poilu, parce qu’on parlera de la beauté des poils dans nos animations.  Parce que chaque poil a son charisme vous savez ?  Bien sûr, à un panorama d’éventails d’intensité de vécu de chacune des réalités de ces femmes qui se livreront, sur notre scène!

5. Plus largement, qu’est-ce que vous souhaiteriez voir comme engagement féministe au niveau local à Sherbrooke?

L’une souhaiterait voir plus d’hommes s’afficher comme féministes, mais pour vrai là. Pas des hommes féministes-imposteurs, des hommes qui comprennent et supportent réellement  les causes défendues par les femmes! (Comme Valério!)

Et pour l’autre, une grande et sincère ouverture à la voix des femmes dans les décisions et réflexions sur tout changement et nouveaux projets amenés pour Sherbrooke. Un pourcentage équitable de madame assis ou debout (surtout debout!) versus le nombre d’hommes.   Et aussi, ce qu’elle aimerait beaucoup beaucoup beaucoup, c’est un support dans la création de projets artistiques féministes et d’éducation populaire pouvant amener une plus grande réflexion pour une plus grande marge de la population.

Le Cabaret d’Ève et Marie aura lieu le samedi 13 mai 2017 à la Salle Le Tremplin dès 20h00 au coût de 10$ en pré-vente et 13$ à la porte. L’événement est ouvert à toutes et à tous, 18 ans et +.

Plus d’informations : oulalamarieeteve@gmail.com | Réservation des billets : 819-565-4141 *105.


Partager cet article
Commentaires