Budget 2017-2018: le gouvernement du Québec encourage l’appauvrissement des travailleurs et travailleuses du communautaire!

20 juin 2017ROC de l'Estrie
CATÉGORIES:Communautaire | Communiqué

Le Regroupement des organismes communautaires (ROC) de l’Estrie est exaspéré de ne pas voir de vraie mesure dans le budget Leitao pour améliorer la situation précaire des organismes communautaires en santé et services sociaux. L’annonce de l’injection de 10 millions cette année est bien loin des 355 millions réclamés par ces organismes au Québec déjà à bout de souffle! Cela signifie que les organismes auront encore plus de difficultés à répondre aux besoins de la population qui ne cessent de s’accroître avec l’austérité des dernières années. Le gouvernement déleste de plus en plus de ses responsabilités sur le dos des organismes, notamment au détriment des personnes qui y travaillent.

Le ROC de l’Estrie réitère haut et fort qu’il est plus que temps que les organismes communautaires en santé et services sociaux puissent jouir d’un soutien financier à la mesure des expertises, des exploits et du rôle essentiel qu’ils jouent au quotidien. Le sous-financement, vécu en Estrie depuis trop d’années par ces organismes, est criant et impose des conditions de travail très difficiles. «Comment aider les gens lorsqu’on est en recherche constante de financement? Comment ne pas s’épuiser lorsqu’on travaille dans des conditions précaires pour soutenir toutes les personnes qui frappent aux portes des organismes?», questionne Claudelle Cyr, directrice du ROC de l’Estrie.

D’ailleurs, en Estrie, 64% des travailleurs et travailleuses du communautaire en santé et services sociaux n’ont aucune protection sociale, ne bénéficiant pas d’assurance collective. Leur salaire moyen avoisine les 30400$ par année. Quant à celui des directions, il dépasse de quelque peu les 40000$. «Ce qui est d’autant plus déplorable que ce sont des personnes diplômées, qualifiées et compétentes! La passion du travail et de la cause ne justifie certainement pas d’être sous-payé!», de dénoncer Madame Cyr.

Le regroupement estime essentiel de maintenir un filet social de qualité et accessible à toutes et tous. Cela passera assurément par un rehaussement financier des organismes communautaires en santé et services sociaux, découlant de la reconnaissance, à sa juste valeur, de leur travail! Sinon, il faudra combattre la pauvreté dans le milieu communautaire qui travaille déjà lui-même à l’éliminer…

Le ROC de l’Estrie regroupe plus d’une centaine d’organismes d’action communautaire autonome œuvrant en santé et en services sociaux et famille de la région socio sanitaire de l’Estrie.


Partager cet article
Commentaires