Du résidentiel, pas du commercial!

24 juin 2017Comité de citoyens et citoyennes Sauvé-Dunant

Pour se faire entendre par M. Sévigny et sensibiliser la population à l’importance de consulter les citoyens et les citoyennes et de favoriser leur implication dans la communauté, une chaîne humaine a été créée devant le projet de construction commercial au coin des rues Dunant et Thibault. Cette action symbolise la solidarité des citoyens et citoyennes et le partage d’une vision commune du développement de notre quartier.

Le Comité de citoyens et citoyennes Sauvé-Dunant, tout comme Mme Sandy Tremblay, agente de développement à la Table de concertation Ascot en santé, soulignent que les recommandations issues du Diagnostic économique-Secteur Ascot identifient que toute construction d’un local commercial accueillant une bannière ou une franchise devrait se situer dans le pôle économique des rues Belvédère et Thibault. On y mentionne aussi que les acteurs socioéconomiques devraient se concentrer prioritairement à la revitalisation du Carrefour Dunant. Ce diagnostic, travaillé notamment en collaboration avec Commerce Sherbrooke a été présenté et accueilli favorablement par les élus de l’Arrondissement du Mont-Bellevue. Il est déplorable que cela n’ait pas été accompagné de gestes concrets pour s’assurer du respect des recommandations.

Le comité a déposé lundi dernier au conseil municipal une pétition de 879 signatures contre ce projet de construction commerciale (623 signatures électroniques et 256 signatures papiers). Ce qui démontre, de toute évidence, que ce projet n’est pas accepté des citoyens et citoyennes. Ces derniers dénoncent d’ailleurs le manque de transparence de la ville de Sherbrooke dans l’échange de terrain qui a eu lieu pour la construction de l’école C. Dans un article paru en septembre 20161 au sujet de l’échange de terrain, on peut y lire : «Le promoteur pourra construire des unités d’un à quatre logements sur ces deux terrains». C’est donc ce à quoi s’attendaient les citoyens et citoyennes.

La consultation publique pour la refonte du règlement de zonage à la Ville de Sherbrooke a commencé en juin 2016. Ce qui veut dire que, lors de l’échange de terrain entre la ville et le promoteur, en septembre 2016, les élu-e-s savaient pertinemment que ces 2 terrains allaient changer de zonage et devenir résidentiel. On peut se demander pourquoi, dans ce cas, la Ville de Sherbrooke a tout de même procédé à cet échange alors qu’elle savait très bien que l’usage commercial de ce terrain allait être révisé? Autant lors de notre intervention au dernier conseil municipal que lors d’entrevue, M. Sévigny n’a pas encore répondu à cette question.

Dans un premier temps, nous souhaitons que la Ville reconnaisse son erreur dans ce dossier et s’assure que le zonage résidentiel soit respecté. C’est vital pour le respect de la vision que le quartier d’Ascot s’est donné et pour le maintien de la confiance des citoyens et citoyennes envers les processus de consultation publique de la Ville de Sherbrooke!

Cette activité est organisée par le Comité de citoyens et citoyennes Sauvé-Dunant.


Partager cet article
Commentaires