Pas de paix sans respect

4 septembre 2017Sylvie Berthaud
Catégorie :Paix

Alors que les Va-t’en-guerre conservateurs s’indignent du dédommagement enfin attribué à Omar Khader, enfant-soldat que le fédéral a laissé croupir pendant 10 ans à la prison de Guantanamo où se pratiquait la torture, il est bon de recadrer les faits.

Sous prétexte de traquer un Oussama Ben Laden (originaire d’Arabie), les États-Unis envahissent l’Afghanistan (pays parmi les plus pauvres au monde), suivis de plusieurs « alliés » occidentaux dont le Canada. Même scénario pour un Saddam Hussein en Irak, un Kadafi en Libye…

Que feriez-vous à 15 ans si des soldats étrangers s’introduisaient dans votre maison pour tuer des membres de votre famille? Omar Khader était en légitime défense.

Il n’empêche que toute cette violence est aussi abjecte qu’insensée. Les pays vendeurs d’armes doivent être incriminés. À quoi croyez-vous que les 15 milliards de matériel militaire vendus par les conservateurs à l’Arabie vont servir? Allez demander aux Yéménites s’ils sont fiers d’être massacrés avec du matériel « Made in Canada »? Combien de familles déchirées parmi ces ruines fumantes?

Même l’ancien président afghan, pourtant installé par les Américains, dénonce maintenant « …la plus inhumaine et la plus brutale utilisation de notre pays comme terrain d’essai de nouvelles et dangereuses armes »; à preuve, le largage de la plus grosse bombe non nucléaire, il y a quelques semaines par l’administration américaine… Combien de vies civiles éclatées?

Depuis l’invasion de l’Irak en 2003, plusieurs pays occidentaux continuent de semer la terreur et attisent ce lucratif commerce guerrier, bafouant les traités élémentaires de non-agression. Ces actes mortifères sont responsables de millions de morts, et plus encore de réfugiés. Les attentats en Occident sont un triste retour de manivelle.

Il n’y aura pas de paix sans respect.


Partager cet article
Commentaires