Portrait de François Proulx, candidat dans le district du Golf

16 octobre 2017Sarah Beaudoin
Candidature : François Proulx

Durant la campagne électorale municipale, des portraits des candidat.e.s seront publiés en ordre chronologique de réception. On y trouvera des informations biographiques sur les candidat.e.s en question, ainsi qu’un court résumé de leurs inspirations et de leurs idées politiques. La longueur du portrait sera déterminée par les réponses que les candidat.e.s auront voulu nous donner.

Le troisième portrait présente Monsieur François Proulx, candidat indépendant dans le district du Golf.

M. Proulx aimerait, durant sa campagne, mettre l’accent sur la gestion municipale. Des projets ambitieux  ont été menés par le Conseil municipal au cours de son dernier mandat. Des projets ont été portés dans le but de faire rayonner la ville et la rendre plus attrayante pour de futurs investissements privés et créer de la richesse. Que l’on soit d’accord ou pas avec chacun des projets,  M. Proulx voit ici une volonté assurée des élus à voir la ville grandir et se modifier pour attirer des emplois de qualité et permettre à  de nouvelles familles de venir s’établir  à Sherbrooke. Les hausses de taxes sont-elles évitables? Tout augmente et la vie économique en est la cause. Selon M. Proulx, on veut tous des augmentations de salaire et les entreprises veulent aussi augmenter leurs profits. La seule manière de rendre l’augmentation des taxes plus acceptable est donc d’appliquer une saine gestion des coûts qui prend en considération le contrôle des coûts. Il appelle cela, vivre selon ses moyens.

Il considère l’intégrité, l’honnêteté et l’authenticité comme étant trois valeurs d’importance pour lui. Ces valeurs sont les siennes et guident toutes ses décisions.

Il pense que ce qui le différencie de ses opposant.e.s est qu’il compte mettre la priorité sur la gestion municipale. Souvent, selon lui, les électeurs ne comprennent pas les rouages et se posent des questions. Les citoyens sont  au cœur de l’engagement du conseiller municipal et celui-ci doit les écouter, les représenter de son mieux, et ce, dans l’intérêt de la collectivité. M. Proulx a passé les 30 dernières années à  faire de la gestion d’entretien et de construction d’infrastructures urbaines pour d’autres municipalités. L’expérience variée qu’il a acquis de l’intérieur de l’appareil municipal est un atout pour le rôle qu’il doit occuper auprès des citoyens. Sa formation en génie civil et administration (finance) fait de lui une personne compétente et efficace dans la gestion des affaires municipale. De plus, il a su se distinguer par sa créativité dans son parcours professionnel.

Questionné sur ses coups de coeur en lien avec son district, M. Proulx répond:

« La vie au sein du quartier que j’habite est d’une qualité certaine. J’aime marcher dans mon quartier, les gens sont courtois et gentils. J’aime sentir l’été lorsque les aménagements paysagers des différentes résidences dégagent des parfums variés. J’aime mon quartier, les gens qui l’habitent  et la couleur qui s’y dégage. J’habite un quartier d’exception …»

M. Proulx aime les voyages culturels et  les voyages qu’il a effectué dans les pays européens au cours des 10 dernières années l’ont grandement inspiré. Lorsqu’il prend un livre, soit il le quitte à la dixième page ou il  le dévore aussi rapidement qu’il lui est possible de le faire. Il écoute de la musique québécoise et aime surtout assister à des concerts musicaux de tous genres. Il a découvert les œuvres de Van Gogh et sa vie à St-Rémy de Provence. Depuis, il est un inconditionnel de son œuvre.

La vie politique en général l’inspire. Les gens qui se dévouent pour la collectivité l’inspirent. Selon M. Proulx, ils pourraient tous être nommés, ou presque …


Partager cet article
Commentaires