Portrait d’Évelyne Beaudin, candidate dans le district du Carrefour

18 octobre 2017Sarah Beaudoin
Candidature : Évelyne Beaudin

Au cours de la campagne électorale municipale, des portraits seront diffusés à propos de chaque candidat.e à la mairie ou au conseil municipal. Ces portraits ont pour objectif de vous présenter les idées politiques et les intérêts personnels des candiat.e.s aux élections municipales.

Ce portrait porte sur Madame Évelyne Beaudin, candidate pour Sherbrooke citoyen dans le district du Carrefour. Mme Beaudin a passé la grande majorité de sa vie à Sherbrooke et elle s’y sent chez elle. Depuis 2012, elle siège au conseil d’administration des PEPINES, organisme qui favorise l’implication des femmes dans les lieux décisionnels. Elle siège aussi au Comité des citoyens du parc Chauveau, où elle a pu défendre des dossiers qui affectent le quotidien des gens du secteur et participé à la coordination de l’organisation de la traditionnelle fête nationale du quartier. Malgré ses nombreuses implications, elle s’assure de consacrer du temps à ses amis, à sa famille et à ses loisirs : l’accordéon, les danses folkloriques, l’ultimate frisbee et le soccer.

Les trois enjeux qu’elle souhaite prioriser durant sa campagne sont la préservation des espaces verts, l’amélioration des infrastructures piétonnes et cyclables, ainsi que la revitalisation des parcs de son district. Selon Mme Beaudin, on pourrait faire des efforts, lors de la création de nouvelles infrastructures, pour couper nettement moins d’arbres et du même coup rendre le quartier plus beau, plus agréable et minimiser les impacts écologiques faisant suite à une coupe massive d’arbres. Elle est aussi d’avis que les infrastructures piétonnes et cyclables pourraient être moins chères et plus nombreuses. En effet, elle donne l’exemple d’une piste cyclable très coûteuse ayant été construite devant le Carrefour de l’Estrie et qui n’est pas vraiment utilisé par les résident.e.s du district. Elle aimerait également que les parcs soient plus vivants en encourageant entre autres les initiatives citoyennes, comme des soirées de cinéma en plein air. Si les voisins se connaîtraient davantage par le biais de ces activités, probablement que leur sentiment d’appartenance serait plus fort envers les autres habitant.e.s du quartier.

Mme Beaudin considère que les valeurs qui lui tiennent le plus à coeur sont la persévérance, la transparence et l’équité.

Elle croit que ce qui la différencie de ses opposant.e.s est son vécu personnel, donc son expérience de jeune femme économiste, ainsi que sa combativité qui la distingue de plusieurs personnes. En lien avec la valeur de la persévérance énoncée plus haut,  elle veut défendre jusqu’au bout les enjeux qui lui tiennent à coeur. Son rôle en tant que conseillère municipale serait d’accompagner les résident.e.s du district dans leur quête et obtenir des résultats.

Questionnée sur ses coups de coeur dans son district, Mme Beaudin répond:

« Mon coup de coeur est une personne qui  m’a parlé de Sercovie dans le district. Sercovie est un organisme dans Fleurimont. Le district du Carrefour est l’un des districts le plus âgé ou le plus âgé de Sherbrooke. Les gens du district voudraient pouvoir bénéficier d’activités comme celles organisées par Sercovie, mais il faudrait qu’elles soient plus près de chez eux. Comme il y a un grand trou béant dans le Carrefour de l’Estrie suite au départ du magasin Sears, une idée m’a été lancée durant mon porte-à-porte par une dame que je suis allé visiter de créer un espace voué à offrir des activités pour les personnes âgées dans cet espace présentement vide. C’est mon coup de cœur par rapport à une idée partagée dans le district.»

Madame Évelyne Beaudin dit finalement avoir apprécié la lecture de la Trilogie du siècle de Ken Follett, puisque ça permet d’apprendre d’une façon ludique. La personnalité politique qui l’a inspiré le plus est Andrée Ferretti. Elle a été particulièrement inspirée par le fait que cette femme ne se soit jamais contredite, n’ait jamais changé d’idée et ait pratiqué un militantisme décomplexé.


Partager cet article
Commentaires