Portrait de Nathalie Ramonda, candidate dans Saint-Élie

24 octobre 2017Sarah Beaudoin
Candidature : Nathalie Ramonda

Au cours de la campagne électorale municipale, des portraits seront diffusés à propos de chaque candidat.e à la mairie ou au conseil municipal. Ces portraits ont pour objectif de vous présenter les idées politiques et les intérêts personnels des candiat.e.s.

Ce portrait porte sur Madame Nathalie Ramonda, candidate indépendante dans le district de Saint-Élie.

Madame Ramonda veut prioriser l’augmentation de la sécurité des routes, l’amélioration du transport en commun et la gestion responsable des finances. Elle est d’avis qu’il faut repenser la sécurité des piétons (réduction de vitesse dans les zones résidentielles, dos d’âne), des cyclistes (leur demander quoi construire avant d’installer des pistes cyclables non sécuritaires) et des automobilistes (aider les citoyens à régler plusieurs cas problématiques liés à la route 220). Elle croit également qu’il faut ajouter des taxis-bus et des navettes dédiées aux zones éloignées et sélectionner ainsi qu’entretenir ce qui est essentiel en limitant la hausse des taxes à l’inflation.

Mme Ramonda considère que les valeurs qui lui tiennent le plus à coeur sont l’intégrité, la persévérance et l’empathie.

Elle croit que ce qu’elle peut apporter de plus que ses opposant.e.s est qu’elle a le courage de dire et de dénoncer ce qui ne fonctionne pas. De dire tout haut ce que la majorité pense tout bas, et ce, même si cela peut déranger certains. Contrairement à Monsieur Lachance, elle dit ne pas avoir de conflits d’intérêts liés au développement urbain et pouvoir ainsi mieux représenter la population de Saint-Élie. Elle est aussi déjà impliquée dans la communauté depuis plusieurs années (membre de l’OPP de l’École Alfred-Desrochers, du Comité de gestion du Chemin de Saint-Élie et du Comité d’événements du Chemin de Saint-Élie et présidente du Comité des enfants handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage de la commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke). Elle s’investit lorsqu’elle décide de s’impliquer dans un comité et vise des réalisations qui perdureront dans le temps. Elle se considère proche des citoyens et facile d’accès, elle habite le secteur et, souvent, les citoyens viennent la voir directement à la bijouterie Concept. Qui de mieux qu’une commerçante du chemin de St-Élie pour connaître les défis des entrepreneurs et favoriser le commerce de proximité? Elle a de l’expérience en politique et est appréciée de ses opposants. Elle est capable de travailler avec un maire indépendant ou avec un maire d’un parti. Elle est aussi persévérante; elle s’était présentée aux élections municipales il y a 4 ans et désire toujours autant représenter les citoyens de Saint-Élie.

Questionnée sur ses coups de coeur dans son district, Mme Ramonda répond:

«Les habitants de Saint-Élie! Nombreux commerçants et citoyens s’impliquent énormément, que ce soit par le journal communautaire, par le Chemin de Saint-Élie, le Géo-Rallye ou le Sentier de Saint-Élie (pour ne nommer que ceux-là). C’est grâce à ces gens que Saint-Élie est aussi dynamique et qu’il offre des activités pour tous les goûts et tous les âges. Je crois que c’est bien de le souligner et de leur dire merci. Le volet forestier/naturel/agricole de Saint-Élie est un diamant brut qui n’a pas encore totalement été bâti. J’aimerais conserver le caractère agricole de mon district puisque cette caractéristique est importante à la couleur de Saint-Élie et à ses habitants.»

Madame Nathalie Ramonda aime Leonardo Da Vinci en tant qu’artiste, mais également les livres La ferme des animaux de George Orwell et Ravage de Barjavel. Les chansons Je veux de Zaz et Jeune et con de Saez l’ont particulièrement marqué. En ce qui concerne les personnalités politiques qui l’ont influencée, elle nomme Serge Cardin pour son honnêteté et Simone Veil en ce qui concerne sa contribution à la cause des femmes.


Partager cet article
Commentaires