Portrait de Sébastien Aubé, candidat dans Saint-Élie

27 octobre 2017Sarah Beaudoin
Candidature : Sébastien Aubé

Au cours de la campagne électorale municipale, des portraits seront diffusés à propos de chaque candidat.e à la mairie ou au conseil municipal. Ces portraits ont pour objectif de vous présenter les idées politiques et les intérêts personnels des candiat.e.s.

Ce portrait porte sur Monsieur Sébastien Aubé, candidat pour l’équipe Bernard Sévigny – Renouveau sherbrookois dans le district de Saint-Élie.

Pour Monsieur Aubé, plusieurs enjeux sont de première importance dans la campagne municipale. Une quinzaine d’années de son écoulées depuis la fusion municipale et Monsieur Aubé constate qu’encore aujourd’hui, Saint-Élie a du mal à s’imposer au sein du conseil municipal. Il s’est engagé dans cette campagne avec la ferme intention de redonner au district ses lettres de noblesse. Il souhaite assurer le leadership nécessaire pour que Saint-Élie obtienne sa juste part des investissements municipaux. Également, le dossier Drags St-Élie défraie les manchettes depuis de nombreuses années, et pas forcément pour les bonnes raisons. Il aimerait pouvoir mettre ses qualités de travailleur social et de médiateur au service des citoyen.ne.s et du promoteur, afin de rétablir de façon convenable, le pont entre les deux parties. Il est aussi d’avis que le temps est venu pour que la ville devienne partenaire des citoyen.ne.s et du promoteur, en matière de recherche et d’implantation de solutions visant à atténuer le bruit. Le droit à la quiétude des citoyen.ne.s est tout aussi légitime que le droit pour le promoteur d’exercer son commerce, étant localisé dans une section de la ville expressément zonée pour ce type d’activité. Ensuite, le transport en commun demeure problématique à Saint-Élie. Malgré des besoins criants (il y a sur notre territoire de très nombreuses jeunes familles) le service demeure sous-utilisé car il est jugé être inadéquat, notamment en matière de transfert. Le modèle actuel ayant atteint ses limites; il propose d’introduire le concept de transport à la demande, permettant aux personnes usagères habitant dans les zones plus éloignées de recevoir un service de transport mieux adapté à leurs besoins, qui pourra les ramener vers le centre pour être par la suite transportés vers leur destination. Tout cela sera possible par l’entremise d’un système de planification qui mettra à profit l’utilisation des nouvelles technologies. L’éclairage demeure inadéquat au sein de nombreuses rues du district, ce qui rend périlleux le simple fait de prendre une marche en soirée. Il faut accélérer la mise à niveau de l’éclairage dans les rues afin d’assurer une meilleure sécurité. Finalement, Saint-Élie est vouée à se développer encore davantage au cours des prochaines décennies. Or, on fait déjà face à des problèmes de congestion routière! Il y aurait avantage à se doter d’un conseiller possédant une expérience politique et de contacts auprès du gouvernement du Québec, puisque la route principale qui traverse le district ainsi que certaines infrastructures routières sont de juridiction provinciale. Les solutions passeront inévitablement par un arrimage entre les deux paliers de gouvernement.

M. Aubé considère que les valeurs qui lui tiennent le plus à coeur sont l’intégrité, la famille et l’égalité entre les gens et les sexes.

Travailleur social issu du milieu communautaire, M. Aubé a un parcours professionnel fort varié, ayant été actif dans les secteurs de l’éducation, du développement économique et des communications. Il possède également une grande expérience en politique, ayant été l’adjoint principal du député Serge Cardin pendant 8 ans. Près des gens et à l’écoute, on le décrit comme une personne tenace et rassembleuse, dotée d’une grande polyvalence. À 40 ans, il dit toujours avoir la fougue de la jeunesse, mais néanmoins aussi l’expérience et la sagesse, acquises par l’entremise de son parcours professionnel et le fait d’être père de deux enfants fantastiques. Il a connu du succès partout où il a passé. Il est quelqu’un qui tient parole et qui termine ce qu’il commence.

Questionné sur ses coups de coeur dans son district, M. Aubé répond:

«J’ai choisi Saint-Élie pour y élever ma famille. Je me considère privilégié d’habiter dans un milieu de vie de si grande qualité, et qui a le charme de combiner la ville et la campagne.»

Monsieur Sébastien Aubé a travaillé comme disquaire pendant de nombreuses années; il a des goûts musicaux très éclectiques. En musique francophone, il aime Karkwa, Brassens, les Vulgaires Machins. Il aime tout autant le jazz de Coltrane, que les expériences musicales de John Zorn et la grandiloquence de Chostakovitch. Il tient à ses classiques (Pink Floyd, Led Zeppelin), apprécie la « douleur » du groupe japonais Envy, et avoue avoir un faible pour la mélancolie des Blonde Redhead, l’un de ses groupes préféré. L’œuvre de Francis Ford Coppola Apocalypse Now l’a beaucoup marqué, tout comme la trilogie Bleu Blanc Rouge de Kiewslowski. Il aime la lenteur qui se dégage de cette œuvre. En littérature, il a beaucoup aimé lire Réjean Ducharme. Amateur de baseball et de hockey, il aime les livres biographiques en lien avec ces sports, qui racontent toujours bien plus que le sport lui-même. Sa peintre préférée est la sherbrookoise Joana Chelkowska. René Lévesque l’a beaucoup influencé du côté politique et il se sent aussi choyé d’avoir pu côtoyer et appris aux côtés de Serge Cardin, qui a marqué l’histoire politique de la ville, par sa capacité d’avoir mérité la confiance des siens au municipal, au provincial ainsi qu’au fédéral.


Partager cet article
Commentaires