L’initiative Commande un Angelot est lancée à Sherbrooke

28 octobre 2017Clara Houle Roy
Catégories :Communiqué | Féminisme

Alors que le Mois d’échange et de sensibilisation sur les agressions sexuelles en milieu étudiant (MESSAGE) vient de se terminer, les partenaires désirent clore cette troisième édition avec le lancement sherbrookois de l’initiative Commande un Angelot. Annoncée le 7 septembre dernier à Montréal en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Mme Hélène David, l’initiative Commande un Angelot se déploie actuellement en phase pilote dans les différentes régions du Québec. Celle-ci vise à prévenir les violences sexuelles dans les établissements partenaires par le truchement de formations, d’outils de sensibilisation et de la mise en place d’un protocole d’aide pour la clientèle.

Comme le rappelle Clara Houle Roy, coordonnatrice régionale du projet: «Commande un Angelot permet à une personne qui ne se sent pas en sécurité, ou qui est témoin d’une situation problématique, d’obtenir de l’aide rapidement auprès d’un membre du personnel formé à cette fin, et ce, sans avoir à se justifier». À Sherbrooke, quatre bars participent à la phase pilote cet automne, soit The Gait (campus de l’University Bishop), la microbrasserie Le Boq, le Refuge des brasseurs et le bar le Magog.

Selon M. Kevin Galipeault, vice-président aux affaires politiques et externes du Regroupement étudiant des 2e et 3e cycles de l’Université de Sherbrooke (REMDUS), le déploiement de l’initiative à Sherbrooke est une excellente nouvelle: «Nous sommes enchantés de la réponse des établissements approchés pour devenir partenaires. Plusieurs d’entre eux ont manifesté un grand intérêt à participer à cette belle initiative, dès cet automne ou dans un avenir rapproché. Sherbrooke est une ville qui vibre au rythme étudiant et nombreuses sont les soirées festives organisées dans les bars. Au-delà des 5 à 7 sur les campus, les bars sont des lieux de rassemblement très fréquentés par la communauté étudiante sherbrookoise. Ainsi, Commande un Angelot s’inscrit en complémentarité avec nos nombreux efforts sur le terrain pour contrer la problématique des violences sexuelles».

M. Charles Laliberté, vice-président à l’engagement étudiant de la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FÉUS), renchérit sur la nécessité d’intervenir également en dehors des campus, ce à quoi répond spécifiquement l’initiative Commande un Angelot: «Le projet est né d’une impulsion étudiante parce que les jeunes de 18 à 25 ans sont particulièrement exposés, au quotidien, à des situations de violences sexuelles, sous de multiples formes. Cette problématique aux graves conséquences appelle à poser des gestes concrets de prévention et de protection envers nos membres sur les campus, bien sûr, mais aussi dans les établissements qu’ils fréquentent en dehors de ceux-ci. Nous avons toutes et tous une responsabilité partagée afin de lutter contre les violences sexuelles et on ne peut que se réjouir de l’engagement des établissements partenaires à faire une différence».

L’initiative Commande un Angelot repose sur la signature d’une entente avec les établissements partenaires afin que ceux-ci déploient une trousse de prévention dans leur milieu (affiches, autocollants, aide-mémoire, sous-verres, etc.) et outillent leur personnel afin d’appliquer le protocole d’aide en cas de besoin. «Afin d’assurer le déploiement adéquat de l’initiative dans les milieux, celle-ci comporte un volet important de formation et d’évaluation, notamment par l’entremise d’une plateforme de formation en ligne. Un accompagnement et du soutien sur le terrain sont également proposés aux tenancières ou tenanciers de bars, afin d’optimiser l’implantation du projet et l’application du protocole».

À compter du 14 octobre 2017, les personnes qui fréquentent les établissements participants à Sherbrooke pourront donc commander un Angelot pour obtenir du soutien. Le logo de l’initiative sera d’ailleurs visible de l’extérieur pour permettre de bien identifier ces établissements. Une promotion est également en cours sur les différents campus postsecondaires sherbrookois dans le but de faire connaître l’initiative et d’encourager les communautés étudiantes à fréquenter les établissements partenaires.

Les partenaires de l’initiative Commande un Angelot sont l’Alliance pour la santé étudiante au Québec (ASEQ), Sans oui, c’est non! et Ni viande ni objet: nous sommes contre les violences sexuelles.

Pour consulter le site web: www.commandeunangelot.com.


Partager cet article
Commentaires