Portrait de Mélanie Lemay, candidate dans Brompton

29 octobre 2017Sarah Beaudoin
Candidature : Mélanie Lemay

Durant la campagne, nous avons publié des portraits de toutes les candidatures aux élections municipales, qu’elles soient candidates pour la mairie, pour le conseil municipal ou en tant que conseiller ou conseillère d’arrondissement. Il reste encore des personnes candidates qui n’ont pas transmis leurs portraits, bien qu’une grande majorité l’ait déjà fait. Vous avez encore le temps, bien que l’élection tire à sa fin, les portraits reçus après cet article seront également publié dès leur réception.

Voici donc le portrait de Madame Mélanie Lemay, candidate pour l’équipe Bernard Sévigny – Renouveau Sherbrookois dans le district de Brompton. Madame Lemay est cofondatrice du mouvement Québec contre les violences sexuelles  et également lauréate du prix Hommage bénévolat-Québec dans la catégorie Jeune Bénévole , ainsi que du prix Claude-Masson (2016). Représentante de Sherbrooke au projet Héritières du suffrage, afin de souligner le 10e anniversaire du droit de vote des femmes au Canada, elle a également été Personnalité 1er cycle Forces Avenir.

Madame Lemay a plusieurs enjeux qu’elle souhaite prioriser, dont la réfection des infrastructures, rendre sécuritaire la rue Notre-Dame-des-Mères, refaire la rue Champfleur,  remettre 1 km d’asphalte dans les rangs particulièrement dans le rang 5, rétablir la confiance des agriculteurs par rapport à la Ville, ainsi que s’assurer de valoriser ce qui est produit dans la ville, par exemple, en créant une Route des Gourmands. Elle aimerait également créer un jardin communautaire intergénérationnel au centre communautaire de Brompton pour permettre de briser l’isolement, officialiser la plage Brompton, donc la rendre accessible et veiller que l’aménagement soit fait en installant des tables à pique-nique et des poubelles, mettre sur pied une collecte de plastique annuelle pour les balles de foin, créer un festival qui ferait le lien entre St-François, Lennoxville et Brompton et qui permettrait de créer une activité touristique tout en faisant connaître le paysage de Brompton, ainsi que faciliter le transport en commun en travaillant avec Bruno Vachon pour qu’il soit possible de faire des trajets sur demande, ce qui serait un avantage non seulement pour les jeunes, mais également pour les professionnels travaillant par exemple au CHUS ou au Carrefour. Créer des ressources dédiées aux agriculteurs pour aider à mettre en place le nouveau plan de développement agricole, créer un conseil de quartier pour donner une voix à la parole citoyenne, ainsi que créer un marché public sont également des enjeux qu’elle veut prioriser.

Trois valeurs qui lui tiennent à coeur sont la justice sociale, l’authenticité et la famille.

Mme Lemay est d’avis que ce qui la distingue de ses opposant.e.s est qu’elle amène de la nouveauté, donne une voix aux jeunes au conseil, ce qui est très rare, et qu’elle a une expérience concrète sur le terrain pour rallier et mobiliser. Ces différences qu’elle a de ses adversaires fait qu’elle est bien placée pour amener de nouvelles idées qui vont permettre de rejoindre plus de gens. Elle est également indépendante d’esprit et n’a pas peur de dire la vérité même si cela ne fait pas consensus. Elle est aussi fille d’agriculteur, ce qui la touche vraiment.

Questionnée sur ses coups de coeurs dans son district, Mme Lemay répond:

«Le paysage, l’accueil des gens, la belle communauté de gens hyper respectueux et chaleureux qu’est Brompton, la magnifique ceinture agricole tout autour de la ville… la nature en ville, à Brompton, est magnifique.»

Madame Mélanie Lemay a été marquée par Jean Leloup, dont elle aime la poésie et a été très impressionnée par Armand Vaillancourt, un artiste qui l’a encouragé à ne pas avoir peur d’embrasser sa marginalité. Le Petit Prince est également un livre qui l’a grandement inspiré. Thérèse Casgrain est la personnalité politique l’ayant marquée le plus. Elle réalise la portée de son combat et trouve que mener un tel combat devait être compliqué et difficile. Elle a énormément de respect pour Madame Casgrain, entre autres, parce qu’elle est très impliquée dans la lutte contre la culture du viol et qu’elle sait donc ce que cela signifie en terme de temps et sacrifices. Elle ose espérer pouvoir porter le flambeau pour sa génération.


Partager cet article
Commentaires