Hélène Pigot demande des explications à M. Sévigny

3 novembre 2017
Candidatures : Bernard Sévigny et Hélène Pigot

Hélène Pigot a demandé aujourd’hui des explications à Bernard Sévigny au sujet des « demi-vérités » qu’il prétend avoir lues dans le communiqué que le parti a envoyé aux médias hier.

« Hier, nous avons dénoncé plusieurs choses autour de l’administration Sévigny. En réponse, M. Sévigny a prétendu que notre communiqué contenait des demi-vérités ; alors, qu’il nous dise donc ce qu’il refuse de reconnaître dans toutes les vérités que nous avons mises à jour », a précisé Hélène Pigot, chef du parti. « Après la campagne transparente de Sherbrooke Citoyen, Bernard Sévigny ne m’empêchera pas de continuer à poser des questions essentielles pour les citoyens, même si ça ne lui plaît pas d’avoir le devoir d’y répondre », a martelé Mme Pigot.

« Hier, Sherbrooke Citoyen dénonçait l’attitude laxiste de Bernard Sévigny dans le dossier de la collusion. Le parti aimerait savoir ce que M. Sévigny a précisément fait pour s’assurer hors de tout doute que des entreprises qui avaient avoué avoir floué d’autres villes n’avaient pas floué Sherbrooke. Il n’a pas du tout répondu cette question.

Sherbrooke Citoyen a déjà soulevé des questions quant au grand écart qu’il existe entre les montants accordés en contrat à certaines firmes de génie-conseil et les montants facturés au final. Cela laisse présager des dépassements de coûts importants. M. Sévigny doit nous dire ce qu’il a fait précisément pour s’assurer qu’on n’avait pas affaire à des extras facturés en trop aux contribuables de Sherbrooke, comme on l’a vu dans tant d’autres municipalités ?

Hier Sherbrooke Citoyen a affirmé que M. Sévigny a reçu des contributions illégales en 2009. Dans son intervention d’hier, M. Sévigny reste complètement silencieux sur cette situation préoccupante qui a été soulevée par plusieurs citoyens inquiets dans notre porte-à-porte des dernières semaines. Pourquoi Bernard Sévigny ne reconnaît-il pas cette bavure, alors qu’il sollicite un troisième mandat comme maire à l’hôtel de ville ?

Hier, Sherbrooke Citoyen a affirmé que le projet Well Inc. avait été accordé sans appel d’offres à un contributeur régulier de la caisse électorale du maire. M. Sévigny a avoué hier que c’était vrai, mais n’a pas expliqué pourquoi il n’avait pas cru bon d’en informer la population. Comment peut-on faire confiance à Bernard Sévigny après cette révélation ?

Hier, Sherbrooke Citoyen a dénoncé le manque de réponses dans le dossier du stationnement de Well Inc., qui est passé de 300 à 950 places, sans qu’aucune explication publique ne soit donnée par Bernard Sévigny. Rappelons que la Ville va devoir racheter ce stationnement et que son coût équivaut à presque la moitié du budget total de son projet électoraliste. Le parti aimerait savoir comment M. Sévigny justifie le passage d’un stationnement de 300 à 950 places, ce qui fera passer la facture des Sherbrookois et Sherbrookoises, de 6 à 23 millions de dollars ! M. Sévigny n’a encore rien expliqué sur cette augmentation aussi inattendue que préoccupante pour les contribuables. »

« M. Sévigny nous accusait hier de ne pas être sur le terrain des ‘idées’. Alors si la transparence n’est pas une idée, je me demande ce que c’est.

Ce que je dis c’est que le projet de Well Inc. soulève plusieurs questions… et que M. Sévigny n’a répondu à aucune. Les électeurs et les électrices ont le droit de savoir, d’autant que M. Sévigny a annoncé que le projet du consortium privilégié en secret sera à l’ordre du jour du premier conseil municipal. Qu’il arrête de parler de dénigrement et qu’il réponde aux questions de fond des citoyennes et des citoyens ! Bernard Sévigny a misé sur Well Inc. pour sa réélection. Alors qu’il fasse preuve de cohérence et de transparence : l’élection est le meilleur moment pour répondre aux questions que nous posons au nom des citoyens et des citoyennes ! », a conclu Mme Pigot.


Partager cet article
Commentaires