Sherbrooke Citoyen, seul à répondre aux demandes du CREE

4 novembre 2017
Candidature : Hélène Pigot

Malgré les préoccupations grandissantes des citoyens pour les enjeux environnementaux, l’environnement n’est pas la priorité des candidats à la mairie de Sherbrooke, à l’exception d’Hélène Pigot, candidate à la mairie pour Sherbrooke Citoyen. En effet, aucun des quatre autres candidats à la mairie de Sherbrooke n’a pris le temps de répondre aux questions que le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE) avait préparé pour les élections municipales. Cet organisme estrien qui existe depuis plus de 25 ans travaille en concertation avec les différents acteurs locaux, tels que les municipalités, les MRC, les entreprises et les citoyens, dans le but de mieux protéger l’environnement et d’apporter des solutions aux enjeux environnementaux.

« On voit comment ça se passe, les élections : en début de campagne, les candidats font une ou deux annonces sur des thématiques environnementales afin de démontrer leurs “préoccupations” sur le sujet, mais quand vient le temps de développer un peu plus leurs idées, les candidats s’éclipsent, mentionne Hélène Pigot. Lorsque des groupes vous interpellent, c’est la moindre des choses de leur répondre, c’est ça la démocratie. Je ne pense pas qu’il s’agit d’un manque de temps de la part des candidats. Selon moi, c’est davantage un manque de considération pour les enjeux environnementaux. »

« Les préoccupations environnementales sont au cœur de nos décisions, et nous répondons en cela à bon nombre de citoyens et citoyennes qui s’inquiètent de l’avenir de la planète, rappelle Hélène Pigot. J’ai précisé comment je comptais être proactive dans ce domaine en remettant en place une division de l’environnement, alors que depuis son abolition, les décisions environnementales sont dispersées dans l’administration, limitant ainsi les actions environnementales de la Ville. En réinstaurant la Division de l’environnement, nous serons à l’affût des subventions gouvernementales pour améliorer la qualité de l’eau, la conservation des milieux naturels et la gestion des matières résiduelles. J’ai aussi proposé des actions concrètes pour diminuer l’utilisation de l’automobile, qui est la grande génératrice des gaz à effet de serre : bus express sur la King, intensification des efforts pour le transport actif qu’il soit à pied ou à vélo, augmentation des commerces de proximité, ce qui limite l’usage de la voiture pour faire ses commissions. Je souligne aussi l’importance portée à nos matières résiduelles, en proposant la cueillette du compostage dans les restaurants, les écoles et les CPE. »

Les groupes environnementaux tout comme les citoyens auraient aimé connaître les points de vue de tous les candidats à la mairie au sujet de l’environnement. Tout au long de la campagne, Sherbrooke Citoyen a répondu à plusieurs questionnaires en lien avec les enjeux environnementaux. Le parti a soigneusement répondu à l’ensemble des groupes et bien documenté ses engagements. Mme Pigot a aussi organisé une rencontre publique sur ce thème. « Les citoyens et les membres ont demandé à Sherbrooke Citoyen du concret et de montrer l’exemple. C’est ce que nous avons fait! », conclut Mme Pigot.


Partager cet article
Commentaires