Réduire la production de déchets dans les boîtes à lunch

23 avril 2018Sherbrooke en transition
Catégorie :Environnement

Le comité citoyen Sherbrooke en Transition et l’entreprise d’économie sociale Récupex s’associent afin de réduire la production de déchets dans les boîtes à lunch.

C’est à l’initiative de Christine Labrie, bénévole de Sherbrooke en transition, que le projet a vu le jour. « J’ai trois enfants à l’école primaire et je sais que les lunchs et collations sont de grands générateurs de déchets. Pourtant, dans la majorité des écoles il n’y a ni recyclage ni compost. Avec le soutien de Sherbrooke en transition, j’ai mis en place un projet pour sensibiliser les jeunes et leur donner des outils, afin de réduire la quantité de déchets produite dans les écoles », explique-t-elle.

Le projet se déroule en trois étapes, dans les classes de 6e année de Mme Karine et Mme Valérie, enseignantes à l’école Pie-X-de L’Assomption. Lors de la première visite, Christine Labrie et Sylvie Rubatier ont photographié le contenu des lunchs des élèves et récolté leurs déchets, afin de dresser un portrait de la situation. « Avec les données récoltées, on estime la production de déchets à 1160 déchets par jour, pour cette seule école. Les trois quarts sont recyclables ou compostables, mais il n’y a rien sur place pour faire le tri, alors tout est jeté », déplore Mme Labrie.

Les deux bénévoles se sont rendues en classe aujourd’hui pour discuter avec les élèves des moyens de valoriser les déchets ou de les réduire à la source. «C’est pour cette raison que nous nous sommes alliées avec Récupex, explique Christine Labrie. Pour aider les élèves à changer leurs habitudes, il faut leur donner un moyen concret de le faire. Nous avons approché Récupex, car nous voulions fournir à chaque enfant un sac à sandwich ou à collation réutilisable. » Yves Gaudet, directeur du développement chez Récupex, a répondu à l’appel avec beaucoup d’enthousiasme. L’organisme a pris en charge la confection des sacs, avec le matériel fourni par Sherbrooke en Transition : « Ça cadre parfaitement avec la mission sociale et environnementale de Récupex, nous étions très contents de collaborer à ce projet! », a-t-il affirmé.

Les élèves participants ont été très impressionnés par la quantité de déchets produite, et surtout de constater que la majorité est valorisable. En plus d’avoir identifié en classe des pistes de solutions, ils ont tous reçu un sac réutilisable fait à Sherbrooke pour emballer leurs aliments. À la fin du mois d’avril, les bénévoles reviendront mesurer la production de déchets, afin de vérifier si l’activité de sensibilisation a porté fruit. Puisqu’il s’agit cette année d’un projet pilote, Sherbrooke en Transition est à la recherche d’autres enseignant·e·s intéressées à participer l’an prochain.

À propos de Sherbrooke en Transition

Sherbrooke en transition est un comité citoyen ayant pris son envol en 2016 suite à la projection du documentaire français Demain à la Maison du Cinéma, au moment où une citoyenne inspirée a proposé d’organiser une rencontre citoyenne pour aborder les enjeux soulevés dans le film. Depuis, les bénévoles de Sherbrooke en transition mettent en place des outils pour promouvoir les initiatives locales existantes et développent des moyens pour réduire l’empreinte écologique.

À propos de Récupex

Récupex, organisme sans but lucratif, est une entreprise d’insertion qui utilise le contexte de la récupération de vêtements, tissus et accessoires pour offrir différents postes de travail à ses employés. C’est la seule entreprise d’insertion en Estrie accréditée au niveau national par Emploi-Québec.


Partager cet article
Commentaires