Appui au développement d’un réseau cyclable utilitaire à Sherbrooke

Catégories :Politique municipale | Vélo

Lettre à l’intention de monsieur Steve Lussier, maire de la Ville de Sherbrooke, et aux distingués membres du conseil municipal

Mesdames, messieurs,

Le groupe citoyen Vélo Urbain Sherbrooke (VUS), qui compte 500 membres et de nombreux sympathisants cyclistes utilitaires, aimerait souligner l’importance de permettre le déplacement à vélo direct et sécuritaire dans notre belle ville de Sherbrooke. Cette lettre a pour but une demande principale et des suggestions.

Ces dernières années, avec l’adoption du PDTA, la Ville s’est engagée au développement d’infrastructures cyclables utilitaires. Les exemples qui en témoignent sont nombreux, bien que leurs résultats ne soient cependant pas toujours égaux. Notons, en 2016, les bandes cyclables unidirectionnelles sur les 12è et 13è avenues, peu coûteuses et efficaces particulièrement pour les cyclistes plus aguerris, ainsi que la piste bidirectionnelle sur le boulevard de Portland devant le Carrefour de l’Estrie, plus coûteuse mais peu efficace, qui sont venues agrandir le réseau utilitaire. En 2017, des bandes cyclables unidirectionnelles ont été aménagées sur un tronçon de Galt Est à la hauteur de CANAC, juchées sur un trottoir asphalté surprenant tant les cyclistes que les conducteurs de véhicules. Finalement, les bandes cyclables sur le pont Jacques-Cartier, très appréciées, rendent sa traversée plus sécuritaire, très efficace et augmente sensiblement les déplacements utilitaires vers le quartier de l’Université.

Heureusement, lors de nouveaux aménagements, la Ville s’efforce désormais d’y intégrer les modes de déplacement actif, comme c’est le cas pour le boulevard René-Lévesque.

Cette année, une ombre se dresse au tableau : les nouveaux investissements prévus (250 000 $) sur le réseau existant pour 0,8 km de voies cyclables additionnelles sont grandement insuffisants. Rappelons que l’objectif est d’atteindre près de 100 km de réseau cyclable projeté au PDTA pour 2027 ou 2031. À ce rythme, ce sont 100 ans qu’il faudra pour y parvenir.

Demande principale

La présente est pour vous demander d’appuyer politiquement et financièrement le développement du réseau cyclable utilitaire de Sherbrooke. Ce réseau doit être efficace, incitatif et sécuritaire. Ceci implique aussi de faire des demandes aux niveaux provincial et fédéral, afin que l’argent disponible soit transféré aux villes pour aider son financement.

Suggestions de priorisation

Nous sommes conscients qu’une volonté d’amélioration du réseau cyclable est présente à la Ville et cet effort est apprécié. C’est pourquoi, afin de contribuer à cette volonté, nous suggérons ici des axes prioritaires du PDTA qui nous semblent devoir être mis de l’avant.

À terme, ces axes créeront la colonne vertébrale du réseau utilitaire permettant ainsi la traversée efficace du centre-ville, des ponts et viaducs et de relier les pôles majeurs de Sherbrooke : les grandes institutions d’enseignement (2 universités, 2 cégeps), les hôpitaux, les grands centres commerciaux, les écoles primaires et secondaires, ainsi que les grands quartiers résidentiels. Ces suggestions nous semblent des incontournables devant être réalisés dans un avenir proche.

Les priorités suggérées sont:

1.    Débloquer le lien Aberdeen vers la piste cyclable derrière le Maxi Grandes-Fourches, traverser le pont Aylmer (rue King) et rejoindre la piste cyclable de la rivière Saint-François, pour la traversée directe du centre-ville.

2.    Réaliser l’axe Wellington   route 143 vers la rue Queen à Lennoxville (bandes cyclables dans l’accotement, dans le sens du trafic).

3.    Réaliser l’axe Queen-Victoria   route 143 vers Brompton (bandes cyclables dans l’accotement, dans le sens du trafic).

4.    Débloquer des liens au centre-ville à partir du bout du lac des Nations (coin King-Belvédère) vers la Place Belvédère / Édifice Hooper, les commerces à proximité, la bibliothèque municipale et les écoles secondaires privées du plateau Marquette.

5.    Faire aboutir, avec la participation du MTMDET, l’axe 12e et 13e avenues vers le CHUS de Fleurimont sur la route 116 (une pétition a été déposée en ce sens par étudiants et employés du CHUS) (bandes cyclables en bord de rue, dans le sens du trafic)

6.    Éliminer toute bretelle à la jonction d’un boulevard urbain (par exemple cas précédent sur route 116). Il est essentiel d’avoir des croisements à angle droit pour la sécurité d’un boulevard urbain. L’usage de bretelles ne doit servir que pour sortir ou entrer sur une autoroute à 100 km/h.

7.    Réaliser l’axe sur la rue Conseil vers l’Est jusqu’à Galvin (bandes cyclables en bord de rue, dans le sens du trafic).

8.    Compléter l’axe Galt Ouest – Boulevard de l’Université au-delà du Triolet et de l’autoroute 410.

9.    Prévoir une traverse cyclable sécuritaire de tous les ponts et viaducs. Notre ville étant scindée par deux rivières et ceinturée de plusieurs autoroutes, ces liens sont primordiaux et incontournables pour assurer une connectivité du territoire.

10.    Développer, conjointement avec la CSRS, des corridors de mobilité active pour toutes les écoles de la Ville de Sherbrooke afin que les jeunes se déplacent à pied ou à vélo en sécurité. Ces corridors doivent se rattacher aux réseaux piétonnier et cyclable identifiés dans le PDTA.

Nous espérons que les prochains budgets en transport actif seront bonifiés, afin d’avoir une série d’impacts positifs sur les déplacements à vélo, sur la santé des citoyens, sur l’environnement et de représenter une alternative réelle aux déplacements en automobile pour un maximum de Sherbrookois. Ceci résultera en de grandes économies pour les citoyens, une ville plus en santé avec un indice de bonheur plus élevé. Ceci permettra également à la Ville d’agir en cohérence avec les objectifs de réduction de la part auto-solo annoncée dans la Politique de mobilité durable – 2030 du Gouvernement du Québec, dévoilée au printemps 2018.

Cordialement,

Fabien Burnotte, Jean-François Bruneau, Marc Desrosiers, Alexandre Demers (CREE),
Citoyens de Sherbrooke, Groupe VUS
Appuyés par la communauté de cyclistes utilitaires de Sherbrooke


Partager cet article
Commentaires