Paul Piché – 40 printemps au Granada

1 octobre 2018Jean-Benoît Baron
Catégories :Entrevue | Musique

Tout bon gratteux de guitare qui se respecte connaît ses classiques indémodables de Paul Piché, que ce soit Heureux d’un printemps, Y’a pas grand-chose dans l’ciel à soir ou bien Mon Joe. 40 ans après avoir lancé son tout premier album À qui appartient l’beau temps, l’auteur-compositeur est devenu l’un des plus importants de la scène musicale québécoise. Afin de souligner ses 40 ans de carrière, Piché a décidé en mars 2017 d’organiser un spectacle intitulé Paul Piché – 40 printemps. Ce spectacle se voulait comme un rendez-vous unique, célébrant sa carrière musicale avec au menu ses plus grands classiques comme L’escalier, Moi j’raconte des histoires, Un château de sable, J’appelle, etc. Victime de son succès, le spectacle qui devait n’avoir lieu qu’une seule fois s’est vu devenir une tournée et c’est le samedi 6 octobre prochain que cette tournée s’arrêtera à Sherbrooke, au théâtre Granada. Entrée Libre a eu le plaisir de s’entretenir avec Paul Piché, sur son spectacle et plus encore.

Pour son spectacle initial, Piché s’était entouré d’autres artistes de la scène musicale, comme Éric Lapointe ou bien Koriass. Cette fois-ci, le 6 octobre prochain, il partagera la scène avec nuls autres qu’Ingrid St-Pierre et Vincent Vallières. Piché dit qu’il aime s’entourer de plus jeunes que lui et que ce sont des artistes différents à chaque spectacle de cette tournée. Des artistes qu’il estime avoir du talent et de la profondeur.

Le dernier album de Piché est sorti en 2009, nous lui avons donc demandé s’il avait écrit du nouveau matériel depuis et, à ce propos, il nous répond que non seulement il a effectivement continué d’écrire, mais que nous aurions la chance d’entendre une nouvelle pièce, lors de son passage au théâtre Granada. Alors avis aux fans! Le spectacle s’est promené jusqu’à maintenant sur une période de presque deux ans, alors le ton évolue au fil du temps, avec les événements de l’actualité.

Paul Piché, c’est également quelqu’un de politisé, qui n’a pas peur de révéler ses idées et opinions sur le sujet, et ce, depuis son tout premier album. Comme il a toujours été un fidèle électeur pour le Parti Québécois, avec la montée populaire de Québec Solidaire, nous l’avons questionné à savoir s’il voterait pour eux. Paul Piché nous dit qu’il votera encore une fois pour le Parti Québécois, mais en revanche, il a beaucoup de bien à dire sur Québec Solidaire. D’abord de par son nom, qu’il qualifie comme le plus beau de tous les partis confondus, mais également par ses candidats, jeunes, rafraîchissants, comme Gabriel Nadeau-Dubois, pour qui il porte énormément d’admiration. Il se dit simplement déçu qu’une alliance QS-PQ n’ait pas eu lieu. Il redoute cependant la possibilité de se retrouver encore avec le Parti Libéral au pouvoir. Il redoute encore plus le scénario où ce serait la Coalition Avenir Québec qui se retrouverait au pouvoir, considérant ce parti comme étant encore plus de droite que le PL.

En terminant, nous lui avons demandé son secret de longévité en tant qu’artiste musical. Nous le connaissons comme étant quelqu’un qui aime prendre son temps pour créer, serait-ce la solution pour durer?

C’est ma façon à moi de faire les choses, mais je ne pense pas que ce soit la clé du succès. Y a d’autres artistes qui ont duré autant que moi et qui sont beaucoup plus prolifiques (rires). C’est un privilège certainement!

Sa musique s’est transmise d’une génération à une autre et elle sera célébrée ce samedi, à Sherbrooke! Il reste encore quelques billets de disponibles, dépêchez-vous!

 

Paul Piché

Le samedi 6 octobre 2018, 20 h

Le Théâtre Granada – Salle Sylvio-Lacharité

theatregranada.com


Partager cet article
Commentaires