Appel à la solidarité

16 décembre 2018Collectif ENSEMBLE avec les personnes MIGRANTES contre le RACISME
Catégories :Immigration | Racisme

Le Collectif ENSEMBLE avec les personnes MIGRANTES contre le RACISME appelle à une grande manifestation à Sherbrooke, le samedi 15 décembre à 15h, ayant comme point de départ le Marché de la Gare. La manifestation sera suivie d’un rassemblement vers 17 h lors duquel un repas solidaire sera offert. Le collectif reconnaît que les terres sur lesquelles nous nous rassemblerons font partie du N’dakinna, le territoire ancestral de la Nation Waban-Aki.

Les discours ambiants présentent la migration et les personnes migrantes comme le plus grand problème de nos sociétés riches. On nous répète jusqu’à la nausée qu’il faut fermer les frontières, réduire le nombre de migrant.e.s, expulser les sans-papiers. On nous assène des chiffres: 40000 immigrant.e.s par année au Québec, 10000 expulsions au Canada, 7000 migrant.e.s dans la caravane qui marche vers la frontière des États-Unis, 15000 soldats à la frontière Mexique-États-Unis… On compte! On nous impose un vocabulaire guerrier, inquiétant et violent: la menace, l’invasion, la perte de la langue, la perte de l’identité nationale, la perte du patrimoine.

On ne se pose plus la question du pourquoi. Pourquoi il y a une recrudescence de la migration aujourd’hui? Pourquoi des gens décident de quitter leur pays, leur maison, leur terre, leur famille, leurs ami.e.s? Pourquoi la migration est un problème ici? En quoi les migrant.e.s nous dérangent ou nous menacent? Pourquoi les politiques de tous acabits prennent les personnes immigrantes comme des boucs émissaires de toutes nos difficultés sociales? Pourquoi les personnes migrantes n’ont-elles pas les mêmes droits que les autres personnes humaines à la dignité, à vivre en famille, à la reconnaissance sociale?

On ne se pose plus la question du comment. Comment mieux accueillir, mieux intégrer, mieux reconnaître? Comment faire plus vite et plus humainement? Comment améliorer les passages à la frontière, les démarches de demande d’asile, les statuts et les parcours vers la citoyenneté? Certains termes deviennent tabous ou sont considérés comme des hérésies: régularisation, villes sanctuaires, asile humanitaire, ouverture des frontières, droit à la mobilité, droit de vivre avec sa famille. Les mots mêmes de personnes immigrantes et réfugiées sont toujours utilisés dans un contexte péjoratif et restrictif. C’est un problème, il faut les limiter, les trier, les sélectionner, les franciser, s’en méfier, les repousser, les convaincre de ne pas venir, les déporter, les renvoyer d’où ils et elles viennent et au plus sacrant!

Le contexte actuel construit un grand mythe que les personnes migrantes sont dangereuses et celui-ci légitime le racisme envers elles et ainsi qu’envers toutes les personnes différentes vivant à la croisée des oppressions, par leurs apparences, leurs croyances, leurs orientations sexuelles, leur genre, leurs identités de genre, leurs classes sociales, leurs capacités.

Le collectif s’élève contre toutes ces fausses vérités et nous appelle toutes et tous à nous réveiller!

Oui! Nous sommes toutes et tous solidaires avec les personnes migrantes, que nous soyons arrivé.e.s depuis plusieurs générations sur ces terres volées aux Premières nations, ou que ces personnes soient actuellement en marche vers nos frontières, dans des conditions dramatiques et inhumaines.

Oui! Nous sommes pour l’ouverture des frontières aux personnes migrantes et réfugiées qui, comme nous toutes et tous, méritent la dignité et l’accès aux droits humains fondamentaux.

Oui! Nous sommes ensemble pour affirmer que toutes les personnes ont leur place dans notre société, sans regard à leur individualité, origine culturelle, religion, identité de genre, orientation sexuelle, capacités, et qu’elles viennent l’enrichir.

Nous refusons la logique des chiffres qui déshumanise les personnes migrantes et réfugiées.

Nous n’acceptons pas la rhétorique des frontières qui enferment, excluent, tuent.

Nous ne croyons pas aux mensonges des politiques qui font reposer les inégalités et les injustices sur les personnes migrantes qui en sont les premières victimes.

Nous dénonçons les causes profondes des migrations: les inégalités, le patriarcat, les colonisations, le capitalisme et leurs conséquences environnementales humaines et sociales.

Nous nous élevons ensemble contre le racisme et tous les discours qui séparent, qui stigmatisent, qui humilient, qui excluent les personnes et qui fracturent nos sociétés.

Nous vous invitons à manifester ensemble pour ce qui n’est pas une utopie mais un vrai projet de société: bienvenue aux personnes migrantes et halte aux racismes en tous genres!


Partager cet article
Commentaires