Le cinéma québécois de 2019

27 janvier 2019Jean-Benoît Baron
Catégories :Chronique | Cinéma

Question de débuter cette nouvelle année en beauté, voici les films québécois à surveiller, qui sortiront dans nos salles obscures en 2019. Gageons que j’aurai probablement la chance de critiquer pour vous quelques-uns de ces films au courant de l’année qui vient.

Commençons d’abord par Répertoires des villes disparues (15 février), le nouveau film de Denis Côté, celui-là même qui nous avait offert Curling et Vic + Flo ont vu un ours. Inspiré du roman du même titre de Laurence Olivier, l’histoire raconte un drame fantaisiste qui viendra secouer la communauté d’un petit village éloigné. Mettant en vedette Jean-Michel Anctil, Robert Naylor, Josée Deschênes, Diane Lavallée et Rachel Graton.

Ce sera ensuite au tour du film Avant qu’on explose (28 février) de prendre l’assaut de nos écrans. Comédie dramatique d’adolescents, réalisée par Rémi St-Michel, l’histoire raconte celle d’adolescents qui souhaitent désespérément perdre leur virginité avant que la troisième Guerre mondiale éclate. Mettant en vedette Étienne Galloy, Will Murphy, Madani Tall, Julianne Côté et Antoine Olivier Pilon. Le tout est scénarisé par Éric K. Boulianne, celui derrière Prank et De père en flic 2.

Le film Genèse (15 mars) a connu un bel accueil et remporté plusieurs prix durant les festivals internationaux, espérons qu’il saura susciter autant d’engouement sur nos écrans québécois. Réalisé par Philippe Lesage, qui nous a précédemment offert Ce coeur qui vat, Laylou et Les démons, le film raconte les amours tumultueuses de trois adolescents. Théodore Pellerin, Noée Abita et Pier-Luc Funk font partie de la distribution.

Kim Nguyen, réalisateur derrière les films Truffe, La cité et Rebelle nous revient cette fois-ci avec sa nouvelle proposition, The Hummingbird Project (22 mars). Ce long-métrage anglais, tourné avec un budget de 16 millions, raconte l’histoire de deux cousins new-yorkais, rêvant de devenir riches, en se lançant dans l’industrie de la fibre optique, jusqu’au jour où leur ancien patron viendra contrecarrer leurs plans. Les noms de Jesse Eisenberg, Alexander Skarsgard et Salma Hayek figurent au générique.

Passons d’un duo de frère à un autre, celui de Louis-José Houde et Antoine Bertrand, qui incarneront (tenez-vous bien) des jumeaux, dans le nouveau film d’Émile Gaudreault, celui qui nous a offert les comédies De père en flic (1 et 2). Intitulé Menteur (10 juillet), cette nouvelle comédie québécoise tournera autour d’un menteur compulsif.

La liste ne s’arrête pas là, heureusement, mais les prochains films n’ont pas encore de date précise de sortie, bien qu’ils devraient prendre l’affiche cette année. Ils sont tous également de réalisateurs que j’affectionne particulièrement. Parmi cette liste figurent deux titres du prolifique Xavier Dolan avec The Death And Life of John F. Donovan, son premier film anglophone et avec Matthias et Maxime. Podz (Daniel Grou) nous revient avec son film Mafia Inc. Jean-Philippe Duval quant à lui, nous propose 14 jours, 12 nuits. Gut Instinct de Daniel Roby arrive lui aussi en salle. Les films Jeune Juliette d’Anne Émond, Il pleuvait des oiseaux de Louise Archambault, Vivre à cent à l’heure de Louis Bélanger, La beauté du monde d’André Forcier et La femme de mon frère de Monia Chokri, prendront également tous l’affiche au courant de cette année.

Avec autant de bons titres, l’année 2019 sera une belle année pour notre cinéma québécois. Serez-vous au rendez-vous? Bon cinéma!


Partager cet article
Commentaires