Une fois de plus

25 août 2019Hubert Richard
Candidature : Hubert Richard

Cela fait plus de douze fois que je vous invite à me choisir, soit en tant que conseiller, député, maire, ou commissaire, ou président de la commission scolaire. Je sais que je finis toujours bon dernier. Mais, je ne vous lâcherai pas.

Certains y verront une obsession… voir du harcèlement. Mais, détrompez-vous! C’est par pitié que je fais cela! Oui, j’ai pitié de vous… pitié de nous! Pitié que parmi tout ce beau monde qui habitent notre ville, il n’y ait que moi qui semble comprendre l’importance que notre communauté se prenne en main pour se sortir du bourbier capitalo-individualiste qui nous asservit à notre bêtise matérialiste en nous empêchant de viser un plus grand idéal collectif.

Il y a bien sûr des universitaires bien intentionnés qui voient en le parti NPD un espoir de rallier les Canadiens et Canadiennes vers cet idéal. Mais, comment oublier que nous sommes avant tout Québécois et Québécoises et que malgré les rendez-vous manqués à l’affirmation de notre souveraineté, nous soyons les héritiers d’un peuple qui souffre cruellement d’autodétermination.

Il y a bien sûr le Parti du Bloc Québécois qui nous a longtemps protégé contre le non sens de l’abandon de notre indépendance en défendant nos valeurs dans ce fédéraliste asymétrique où les gouvernements successifs ont favorisé le développement de l’énergie fossiles. Mais, c’est loin d’être assez! Il nous faut nous prendre en main! Cela exige que nous cessions d’attendre du gouvernement fédéral qu’il fasse les choses pour nous.

Bien-sûr! Certains seront tentés de voter libéral pour éviter la catastrophe d’un gouvernement conservateur populiste. Bien sûr, nous sommes en droit de nous attendre du futur gouvernement fédéral des lois et des programmes qui préservent et améliorent le bien commun. Mais, est-ce que le parti Libéral, le NPD ou le Bloc ont vraiment besoin d’élire un député à Sherbrooke pour éviter le retour d’un gouvernement conservateur? Je vous parie que non!

Et peu importe l’issue du scrutin fédéral… Je crois sincèrement que l’avenir d’une humanité, en phase avec cette transition favorisant une saine cohabitation de la planète avec les autres humains et autres espèces, doit passer par un bouleversement de notre regard des uns envers les autres, au sein même de nos communautés. Ces différences de richesses qui nous séparent avec lesquelles nous créons une hiérarchie imaginaire en nous soumettant au pouvoir indécent de la finance et de la criminalité payante, risquent de tout simplement tomber… si vous choisissez de m’élire comme député.

Imaginez le tsunami! Élire un petit clin comme moi! Un B.S.! Un père monoparental avec trois enfants dans un HLM… Avec un passé légèrement trouble, celui d’un poète non accompli, un peu rebelle, un peu maladroit… qui s’exprime parfois tout croche. Et qui n’a qu’un plan:

Utiliser toutes les ressources financières et stratégiques qu’offre la loi fédérale envers un député pour constituer une équipe politique professionnelle dédiée au développement et à la concrétisation des bonnes idées pour Sherbrooke!


Partager cet article
Commentaires