Dur deuil de la Station Dépôt pour plusieurs usagers et usagères

10 septembre 2019France Croteau
Catégories :Opinion | Transport

En prenant des photos, la fin de semaine du 17 août, des autobus faisant leurs derniers tours de piste, je n’ai pu qu’éprouver de la grande tristesse, pour nous usagers et usagères du transport en commun. En 1998, quand la CMTS a décidé de construire la Station Dépôt, c’était pour dégager de la circulation leurs gros autobus afin d’améliorer l’efficacité du service et la sécurité des usagers, de rappeler en mars dernier un analyste du MTQ.

Des chauffeurs mécontents, il y en a eu, qui n’aimaient pas faire le détour et qui donnaient les raisons qui sont utilisées aujourd’hui par la STS pour en sortir! Avec le temps, les bienfaits sont apparus pour la clientèle, appréciant la « rotonde» centrale, vous savez le gros abribus chauffé et climatisé au centre, et les nombreux autres abribus tout autour, avec indications des circuits. Pour les usagers, c’était apprécié et sécuritaire.

Et maintenant, seulement deux abribus pour tous les usagers sur King! Accessibles aux personnes à mobilité réduite, dit-on. Mais c’est pour embarquer et débarquer des gros autobus le problème! Toujours pas de projet pilote, aucune information de la STS concernant les circuits et les arrêts accessibles, comme le publicisent les autres sociétés de transport où plusieurs personnes en fauteuil roulant manuel et motorisé les utilisent déjà. Pas encore de formation des chauffeurs, malgré plusieurs de leurs demandes.

Pour ce qui est des pertes de temps évoquées de toutes les façons possibles par la STS, ça ne tient pas la route! Les «minutes» dont bénéficiaient et les chauffeurs et les usagers avaient leur utilité. Les feux de circulation demeurent nombreux dans la ville de Sherbrooke, et au centre-ville. Il y a un train aussi qui passe au centre-ville! Quelle perte de temps!

Autant dit-on que le projet de loi 17 a été fait pour Uber, autant cette idée de faire sortir les autobus de la Station Dépôt semble-t-elle venir de projets voulant favoriser plus de stationnements aux automobiles au centre-ville, genre 715 rue Dépôt! Difficile à avaler la pilule du développement durable. Le vrai test de la congestion routière sur King ne tardera pas à venir, et ce ne sera pas à cause du boul. des Grandes-Fourches!

France Croteau, usagère quotidienne du transport en commun


Partager cet article
Commentaires