Femmes et filles autochtones disparues et assassinées : Marche et vigile à Sherbrooke

Communiqué de presse
Catégorie :Communiqué

Le Comité de la Marche mondiale des Femmes – Estrie (MMF-Estrie) et l’Alliance culturelle autochtone de l’Université Bishop’s invitent la population à se mobiliser à l’occasion de la Journée nationale de commémoration pour les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, qui a lieu chaque année le 4 octobre. Nous reconnaissons que les terres sur lesquelles nous serons rassemblé.es font partie du N’dakinna, le territoire ancestral de la Nation Waban-Aki.

 

RASSEMBLEMENT & MARCHE

Heure : 18 h 00

Endroit : Parc Centennial (sous le chapiteau, à l’intersection des rues Meade et Speid )

Départ de la marche : 18 h 30 (vers la vigile) è

Organisation : comité MMF – Estrie

 

VIGILE

 

Heure : 19 h 00

Endroit : Chapelle de l’Université Bishop’s

Organisation : Alliance culturelle autochtone de l’Université Bishop’s


Malgré le colonialisme, le climat d’impunité, le manque de ressources adaptées et d’accès à la justice, c’est avec détermination, courage et amour que les communautés autochtones dénoncent les situations de violence vécues par les femmes et filles autochtones depuis trop longtemps. En tant que citoyennes, nous souhaitons être des alliées avec les femmes autochtones et leurs familles. Nous reconnaissons le droit à l’autodétermination des communautés autochtones et savons qu’elles portent déjà des propositions de changements concrets. Il faut les entendre et agir dans le respect du processus de guérison propre à la culture de chaque communauté.

Le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées révèle que ces dernières sont 12 fois plus à risque que les autres femmes du Canada d’être assassinées ou portées disparues. Marianita Hamel, coordonnatrice du comité MMF-Estrie nous invite à « prendre avec sérieux les résultats de cette enquête qui décrit les politiques coloniales perpétrées par l’État canadien comme étant des actes de génocide.»

 

Le comité Marche mondiale des femmes – Estrie est un comité élargi formé de groupes communautaires et de citoyennes. Le comité est coordonné par ConcertAction Femmes Estrie, la table régionale des groupes de femmes en Estrie.

L’Alliance culturelle autochtone est un groupe créé par et pour les étudiant.es autochtones et non-autochtones de l’Université Bishop’s.


Partager cet article
Commentaires