Communiqué du Parti Vert du Canada: Morin dit « Non » à l’aéroport de Sherbrooke

11 octobre 2019
Communiqué de presse
Candidature : Mathieu Morin

Le candidat du Parti vert a publié le communiqué retranscrit ici intégralement.

(source: Mathieu Morin, candidat du Parti Vert du Canada dans Sherbrooke)

Le candidat du Parti Vert du Canada dans Sherbrooke refuse de donner son appui au projet de développement de l’aéroport de Sherbrooke. Il s’agit d’un projet qui va à l’encontre de la lutte nécessaire contre les changements climatiques, et qui, contrairement à ce que veulent faire croire les autres candidats, ne sera nullement bénéfique pour les Sherbrookois et Sherbrookoises.

Le développement de l’aéroport ne peut pas être économiquement avantageux. Les passagers devront payer quelques centaines de dollars pour se rendre à Montréal en avion alors qu’il n’en coûterait que quelques dizaines pour s’y rendre en train. Il est d’ailleurs inconcevable pour Monsieur Morin d’inciter les Sherbrookois et Sherbrookoises à prendre l’avion pour se rendre à Montréal pour ensuite prendre un autre avion pour se rendre à leur destination finale.

« En me présentant pour être député de Sherbrooke, je m’engage à défendre les intérêts de l’ensemble de la population Sherbrookoise. Je ne peux pas accepter de supporter un projet qui ne profiterait pas aux gens de la classe moyenne. », dit Mathieu Morin. La circonscription de Sherbrooke atteint le 334e rang national en termes de revenu médian avec 45 481$, ce qui en fait la 5e circonscription la plus pauvre au Canada. Il est inconcevable de penser qu’un Sherbrookois ou une Sherbrookoise moyen.ne sera tenter de prendre l’avion pour se rendre à Montréal afin de sauver seulement quelques dizaines de minutes.

À son avis, la situation est causé par le manque de cohérence dans le développement des transports au Canada. Contrairement à d’autres pays développés, la Canada n’a jamais jugé bon de mettre sur pied un plan national de transport pour être en mesure de transporter les biens et les personnes à travers un pays aussi grand que le Canada. C’est une aberration.

Une telle situation crée une pression immense sur le développement des aéroports régionaux comme celui de Sherbrooke et donne ainsi l’illusion que le développement est requis alors que le besoin pourrait facilement être comblé par un plan de transport efficace.

Une solution verte

Le plan national de transport du Parti vert du Canada inclut un lien ferroviaire Montréal-Sherbrooke entièrement électrique. Ce train serait écoresponsable, mais surtout abordable et permettrait de créer un lien rapide vers un aéroport existant et capable de desservir la population Sherbrookoise éliminant ainsi le besoin de développement de l’aéroport de Sherbrooke.

« Les efforts pour connecter Sherbrooke au reste du pays ont longtemps été divisés entre le projet de train et le projet d’aéroport » souligne le candidat vert. « Il est temps d’aller de l’avant et mettre la priorité sur un seul des 2 projets, et ce projet, c’est le projet de train. »

Mathieu Morin a un plan pour orienter la circonscription de Sherbrooke vers le futur. Un futur durable, prospère, et près des gens.


Partager cet article
Commentaires