Conversations entre adultes.

23 mai 2020Souley Keïta
Catégories :Chronique | Cinéma

« La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. » Une phrase du philosophe Paul Valéry qui est tombé dans l’oreille de l’immense réalisateur Costa-Gavras qui a fait de la politique son cheval de bataille. 

Après les remarquables et remarqués Z, L’Aveu et Missing, le cinéaste de 87 ans s’intéresse, à travers l’adaptation du livre éponyme, à la situation politique de la Grèce en 2015, un pays qui l’a vu naître.

Cinq mois qui vont mettre à mal ce vent d’espoir insufflé, dans un pays endetté, par l’élection d‘Alexis Tsipras. 

Un pays enfermé dans cette « prison de la dette » dont l’auteur du livre, Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances durant la première gouvernance de Tsipras, voulait voir la disparition, pure et simple, de la dette grecque. 

Un pays sacrifié qui laisse entrevoir les dissensions qui pèsent sur une Europe désunifiée au moment de sauver, ou plutôt d’abandonner, une population en détresse qui paye pour une crise économique dont elle n’est aucunement responsable. 

Monsieur Gavras mène avec brio ce thriller politique biographique sans jamais essouffler le spectateur, oscillant sans cesse entre un pouvoir politique statique, des décisions statiques et une caméra toujours en mouvement, car après tout l’engagement et la dévotion de Yanis Varoufakis pour le peuple grec n’avaient pas d’emprise contre les multiples fourberies de l’Eurogroupe.

Dans ce docufiction, nous nous délectons des performances des acteurs et actrices dont Chrístos Loúlis (Yánis Varoufákis, ministre des finances grec), Aléxandros Bourdoúmis (Aléxis Tsípras, Premier ministre grec), Ulrich Tukur (Wolfgang Schäuble, ministre des Finances allemand), Daan Schuurmans (Jeroen Dijsselbloem, Président de l’Eurogroupe), Dimítris Tárloou (Euclide Tsakalotos, ministre des finances grec),  Josiane Pinson (Christine Lagarde, présidente du FMI), Valeria Golino (Danái Strátou, épouse de Varoufákis), etc.

Le spectateur se délectera également de la musique aux consonances grecques d’Alexandre Desplat.

Ce film sera disponible à partir du 22 mai, et cela pendant 2 semaines, sur le site du Cinéma du Parc (soutien durant la crise) avec l’achat de billets virtuels, avant une sortie sur les autres plateformes le 2 juin.


Partager cet article
Commentaires