LA MARINA

11 mars 2021Souley Keïta
Catégories :Chronique | Cinéma

Une critique sans trop divulgâcher.

  Il est parfois difficile de trouver un sens à notre vie lorsque ce que nous aimons nous est retiré brutalement durant notre adolescence. Une passion, une raison de vivre qui s’efface, c’est l’amer constat que fuit Charlie dont la blessure durant une épreuve de wakeboard va le faire descendre les pieds sur terre durant un été à Chambly.  Dans le film scénarisé et réalisé par Étienne Galloy (Kuessipan de Myriam Verreault, Prank de Vincent Biron, Avant qu’on explose de Rémi St-Michel, etc.) Christophe Levac (Jeune Juliette de Anne Émond) nous amène dans une série de questionnements entre l’adolescence et l’âge adulte (les amitiés qui s’effritent, le désespoir dans la vie et à quoi se raccrocher) mais également nos légères implications pour changer ce monde. 

  Le festival Fantasia ne s’est pas trompé en mettant dans sa sélection officielle un feel good movie aux airs dramatiques, un long-métrage qui ramène à la prise de conscience d’un monde qui ne correspond aucunement à ces jeunes adolescents et qui malgré cet esprit de rébellion font parfois fi de tout.  Entre humour et drame, même s’il y a des petites longueurs qui nous font parfois perdre pied nous sommes ramenés sans cesse par les beaux dialogues des personnages interprétés par Rose-Marie Perrault (Les faux tatouages de Pascal Plante), Rémi Goulet (Vivre à 100 milles à l’heure de Louis Bélanger, Amadou Madani Tall (Avant qu’on explose de Rémi St-Michel), Marguerite Bouchard (Charlotte a du fun de Sophie Lorain et Anthony Therrien (Les faux tatouages de Pascal Plante)

Le long-métrage sera visible sur Crave dès ce vendredi 12 mars 2021.


Partager cet article
Commentaires