Autour du four : Meilleures Gauffres

1 novembre 2022Marielle Fisson
Catégories : Art de vie , Cuisine

Vous savez, quand on cherche une recette sur internet, on finit souvent par tomber sur un blog où l’auteur[e] nous raconte sa vie, qu’on fait défiler rapidement avant d’aboutir à la recette ? Ne cherchez plus. Je vous présenterai ici une recette facile, avec beaucoup trop de détails plus ou moins reliés, en prime. J’ai eu la chance de grandir dans une famille où mes deux parents cuisinaient beaucoup. C’est naturel, chez moi. Je n’ai réalisé que vraiment plus tard que tout le monde ne sait pas forcément cuisiner. Il n’est jamais trop tard pour commencer !

Je vous en ai déjà parlé, j’adore les brunchs. Le matin – mais pas trop tôt – festif, l’occasion de se réunir, ne pas avoir à choisir entre sucré et salé, toute. J’adore les gaufres aussi, mais j’en fais rarement, comme c’est assez long. Et même si j’en fais une double recette, il en reste rarement assez pour plus tard. J’ai aussi décidé que la vie est trop courte pour ne pas faire, au moins de temps en temps, des choses qui nous font plaisir. C’est un petit investissement de temps, mais vous serez récompensé par votre vous-même du futur, promis !

Pour votre culture gaufrière personnelle, la principale différence entre les gaufres belges et les gaufres traditionnelles, est que les gaufres belges sont plus épaisses et moelleuses (plus fluff, comme on dit dans le jargon). C’est notamment dû aux œufs dont on sépare les jaunes du blanc, pour faire monter les blancs en neige, plutôt que de mettre les œufs d’un seul coup dans la pâte. C’est un petit peu plus d’effort, mais ça vaut amplement la peine, si vous voulez mon avis. Elles sont aussi plus belles et dorées, que des avantages !

Meilleures Gauffres

(je sais plusieurs disent ça, mais j’en ai essayé pas mal et c’est vrai)

Ingrédients

  • 2 ¼ tasses de Farine tout usage
  • 1 c. à soupe Poudre à pâte
  • 3 c. à soupe Sucre
  • ½ c. à thé Sel
  • 2 gros œufs [jaunes et blancs séparés]
  • ½ tasse d’huile végétale
  • 2 tasses de lait végétal
  • 1 c. à soupe de vanille*
  • Le zeste d’un agrume (citron, orange, lime…)

*la vanille peut être remplacée par de la fleur d’oranger, de l’essence de mélilot, de l’extrait d’amande amère… laissez-vous inspirer !

Étapes

  1. Dans un grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sucre.
  2. Dans un bol de taille moyenne, battre les blancs en neige, jusqu’à ce que les pics soient fermes. Réserver. Dans un autre contenant, mélanger les jaunes avec l’huile, le lait, la vanille et le zeste d’agrume.
  3. Incorporer les ingrédients liquides aux ingrédients secs et bien mélanger.
  4. Incorporer ensuite délicatement les blancs en neige en les pliant dans la pâte
  5. Faire chauffer le moule à gaufre et cuire environ une louche de la pâte à la fois, selon les indications du fabricant. [et ajuster la quantité de pâte après la première gaufre, pour qu’il n’y ait pas de trou dans la gaufre et que le mélange ne déborde pas du moule, puisque la pâte gonflera un peu en cuisant].
  6. Servir avec du sirop d’érable, de la tartinade choco-noisette, de la confiture ou ce que vous voudrez !

NOTE : J’adore faire une double recette une fois de temps en temps, où je congèle les gaufres cuites. Il vous suffira de mettre une gaufre au toaster au moment désiré, et elle sera comme neuve !


Partager cet article
Commentaires
Publicité')